-14% sur la semaine, Elon Musk accusé de harcèlement

(Boursier.com) — La semaine qui s’achève a été rude pour l’action Teslaqui a décroché de près de 14% en 5 séances, pénalisée par les doutes de son directeur général Elon Musk au sujet du rachat de Twitterainsi que par l’annonce de l’éviction du fabricant de véhicules électriques de l’indice ESG (social et éthique) de l’indice S&P 500. Sans oublier un nouvel accident spectaculaire impliquant une Tesla Model 3 hors de son de contrôle , qui s’est encastrée dans une vitrine à Columbus dans l’Ohio.

Et pour couronner l’ensemble, des informations embarrassantes ont été publiées jeudi par la presse americaine, accusant Elon Musk de harcèlement sexuel. A Wall Street, sous le poids de ce flux de nouvelles, le titre du fabricant américain de voitures électriques a terminé la semaine à 663,90$, en baisse de 6.4% sur la séance de vendredi, en recul de 13.7 % sur la semaine et en perte d’environ 37% depuis le début 2022.

Selon le classement ‘Forbes’ des milliardaires, la fortune d’Elon Musk, qui détient notamment 21% du capital de Testa, a culminé à 219 milliards de dollars cette année, mais est retombée à un peu plus de 207 Mds$ ces jours ci, mais il reste l’homme le plus riche du monde devant Bernard Arnault (LVMH(et Jeff Bezos)Amazon).

Un “Elongate” issu d’attaques à visée politique ?

Elon Musk a démenti jeudi soir sur Twitter les accusations jugées “totalement fausses” relayées par ‘Business Insider’, selon lesquelles l’homme d’affaires aurait déboursé $250,000 il ya quatre ans afinè de plainlement pour rédune hôtes l’air. “Les attaques contre moi doivent être vues à travers un prisme politique – c’est leur livre de jeu standard (méprisable) – mais rien ne me dissuadera de me battre pour un bon avenir et votre droité, à la libertion” assuré Musk sur son compte Twitter.

“Enfin, nous arrivons à utiliser Elongate comme nom de scandale. C’est en quelque sorte parfait”, an ironisé le milliardaire, qui s’était précédemment exprimé contre le parti démocrate et avait prévenu’at qu’il’it s objet d’attaques.

“Il était clair que leur seul objectif était un prix à succès pour interférer avec l’acquisition de Twitter. L’histoire a été écrite avant même qu’ils ne me parlent”, s’estk encore ému “Et, pour mémoire, ces accusations sauvages sont totalement fausses”, a joouté le dirigeant.

Moins de 5% du temps de Musk consacré à Twitter ?

Musk a aussi voulu assurer, dans un tout autre registre, qu’il ne délaissait pas Tesla au profit de l’acquisition de Twitter. “Pour être clair, je passe en fait moins de 5% de mon temps sur l’acquisition de Twitter. Ce n’est pas sorcier ! Hier c’était Giga Texas, aujourd’hui c’est Starbase. Tesla est dans ma tête 24h/24 et 7j/7”.

Des analystes financiers craignent que le projet d’acquisition de Twitter, ne détourne Elon Musk de la gestion de Tesla au moment o la compagnie fait face à une concurrence accrue et à des problèmes de supply chain en Chine.

Elon Musk causé la surprise début avril en faisant irruption au capital de Twitter avant de lancer dix jours plus tard une offre de 44 milliards de dollars ($54.2 per action) sur le réseau social. Toutefois, le milliardaire an ensuite semé le doute en suspendant son offre il ya une semaine, réclamant des preuves que le nombre de faux comptes Twitter est inférieur à 5% des utilisateurs, comme le soutient la direction. Or, selon d’autres sources, ces faux comptes seraient en réalité bien plus nombreux, peut-être autour de 20%, a estimé Musk cette semaine, ce qui justifierait une baisse du prix de son offre…

Musk promet de réintégrer Donald Trump chez Twitter

Plus fondamentalement, l’offre de Musk sur Twitter a causé beaucoup d’émoi dans la classe politique americaine, qui s’interroge sur les intentions de l’homme d’affaires et sa vision de la liberté d’expression qu’iléfen entend d’ à travers son rachat du réseau social.

Le milliardaire américain, qui possède la plus grosse fortune mondiale, compte non moins de 83 millions d’abonnés sur son compte Twitter. Il a souvent critique le réseau social, notamment au sujet de la liberté d’expression, et de la modération des contenus, qu’il juge trop sévère.

Ainsi, le 10 mai, le patron de Tesla et de SpaceX a indiqué que s’il prenait le contrôle de Twitter, il lèverait la suspension définitive du compte de Donald Trump, banni de Twitter depuis janvier 2021 après l’assaut contre le Capitole lanc par ses partisans, qui refusaient d’accepter l’élection du démocrate Joe Biden. Elon Musk a affirmé que cette suspension était une décision “moralement mauvaise” et “insensée”.

“Je pense que c’était une erreur car cela a aliéné une grande partie du pays et n’a finalement pas empêché Donald Trump de se faire entendre” puisqu’il est maintenant sur son propre réseau social, a souligné Musk lors d’une conférence organisée par le ‘Financial Times’.

Leave a Comment