3 000 tons de produits Kinder ont été retirées du marché, le patron de Ferrero France évoque des “dizaines de millions d’euros” de pertes

Début avril, la marque avait dû rappeler des lots of produits chocolatés Kinder fabriqués en Belgique et vendus dans plusieurs pays européens en raison d’une suspicion de contamination à la salmonelle.

Article rédigé par

Public

Mis à jour

Temps de lecture: 1 min.

“Est-ce qu’il ya eu défaillance ? Oui, c’est très clair. Est-ce qu’il ya eu négligence ? Non.” Dans un entretien au Parisien paru jeudi 26 mai, le directeur général France de Ferrero Nicolas Neykov revient pour la première fois sur le scandale sanitaire qui a éclaboussé son entreprise. Lors de cet échange avec des lecteurs, il révèle que plus de 3 000 tons de produits Kinder ont été retirés du marché au total après de nombreux cas de salmonellose en Europe, avec un “impact financier” de “plusieurs dizaines de millions d’euros”.

“D’après nos enquêtes”la contamination proviendrait “d’un filtre situé dans une cuve à beurre laitier” de l’usine d’Arlon en Belgique et y serait arrivée “soit par des matières premières contaminées, soit par des personnes”explique Nicolas Neykov, qui prend la parole pour la première fois depuis le début du scandale sanitaire. “Comment expliquer que des protocoles stricts, qui fonctionnent depuis soixante-quinze ans, n’ont cette fois pas marché ? L’investigation devra le dire. Quel que soit le résultat, on travaille dur pour que cela jamai ne se reproduise.”

Début avril, la marque avait dû rappeler des lots of produits chocolatés Kinder fabriqués en Belgique et vendus dans plusieurs pays européens en raison d’une suspicion de contamination à la salmonelle. Mi-avril, 150 cas de salmonellose avaient été détectés dans neuf pays européens dont la France, majoritairement chez des enfants de moins de dix ans.

La salmonellose provoque des symptômes proches de ceux d’une gastro-entérite parfois aiguë : diarrhée et crampes abdominales, légère fièvre, voire vomissements. Aucun décès n’a été signalé à ce stade.

Leave a Comment