A Monaco, les têtes sont lourdes mais on pense déjà à la saison prochaine

Monaco a manqué de peu la deuxième place de Ligue 1 en concédant le nul à Lens samedi soir et devra passer par des barrages pour tenter de disputer la phase de poules de la Ligue des champions. Un coup dur pour les joueurs.

Les têtes étaient encore laurdes ce dimanche à Monaco. Pendant 30 minutes et jusqu’à la 96e de son match à Lens samedi soir, l’ASM était directement qualifié pour la Ligue des champions. Mais avec un match nul concédé à la dernière minute, le club monégasque devra final passer deux tours préliminaires avant d’espérer s’inscrire en phase de poule de la plus belle des compétitions européennes. L’an dernier, le Shakhtar avait mis fin à leur rêve à l’issue d’un scénario cruel. Buteur contre son camp lors du match retour, Ruben Aguilar affirmait encore il ya quelques semaines avoir “laissé une partie de (lui) là-bas”. Pour autant, l’heure n’est pas à la préparation de ce rendez-vous mais bien au repos.

Arrivés vers 4h du matin ce dimanche en Principauté, les hommes de Philippe Clement se retrouvaient ce dimanche midi pour une réunion de fin de saison, avant que chacun ne parte en vacances. Cette dernière a été de courte durée. Les joueurs étaient encore peinés de ne pas avoir réussi à décrocher la deuxième place, mais le coach et le directeur sportif Paul Mitchell tenaient à les féliciter pour cette fin de saison et ces neuf victoires’ final prints de com ler dans le vestiaire de Bollaert le président Dmitry Rybolovlev samedi soir. Les deux hommes ont ensuite souhaité un bon repos aux joueurs, après leur avoir communiquer leur program de pré-saison. Le retour à la Turbie est prévu le 18 juin prochain, les joueurs devraient ensuite effectuer un stage à Faro, au Portugal.

Les contours de l’effectif

S’il a déjà annoncé son départ du Rocher reconnaissant avoir connu “un des moments les plus difficiles de (sa) carrière” à Monaco, Cesc Fabregas ne sera plus la à la reprise. Libre lui aussi, Djibril Sidibé, barré par Ruben Aguilar ou Vanderson sur le côté droit de la défense monégasque, a peu de chances de retrouver le chemin de La Turbie pour la reprise.

C’est égallement le cas d’Aurélien Tchouaméni qui se laisse quelques jours de réflexion avant de trancher entre le Real Madrid et Liverpool et ce malgré l’instance, encore récemment, du Paris-Saint-Germain. Très critiqué lors de son arrivée mais en nette amélioration en fin de saison à l’image de sa dernière performance à Lens, Alexander Nübel devrait honorer sa deuxième année de prêt. Sofiane Diop, quant à lui, bien que peu utilisé by Philippe Clement, aurait tendance à rester et se battre pour gagner sa place. Formé à Monaco, Benoît Badiashile sera a certainement convoité cet été mais l’amoureux du club se sent bien en Principauté et n’envisage pas un départ à l’approche des vacances.

Enfin, concern le buteur Wissam Ben Yedder, ses envies d’ailleurs pourraient être freinées par ses conditions salariales. Peu de clubs seraient prêts à s’aligner sur son salaire actuel (environ 650,000 euros par mois) alors que le récent papa fêtera ses 32 ans en août prochain. Du côté des arrivées, Paul Mitchell n’a pas attendu la fin de saison pour activer quelques pistes et aurait ciblé, comme évoqué par l’Equipe dernièrement, trois postes en particulier: un milieu de terrain défensantif.

Quid de l’avenir d’Oleg Petrov et de Paul Mitchell?

Sa projection et sa prize de parole dans les médias en cours de saison laissent penser que Paul Mitchell, très demandé en Angleterre, sera encore là la saison prochaine mais ce n’est pas pour autant certain. Il en va de même pour Oleg Petrov. Il était en retrait sur la fin du championnat et de nombreuses sources l’annoncent partant. Il pourrait aussi bien rester au club mais dans un rôle différent de celui de vice-président qu’il occupe jusque-là. Installé dans les instances pour représenter l’AS Monaco, à la Ligue comme à l’ECA, le Russe devrait se dévoiler un peu plus prochainement concernant son avenir. Philippe Clement, lui, a gagné la confiance de son président et de son vestiaire qu’il a toujours poussé à croire en “quelque chose de grand” même dans les périodes plus difficiles.

Leave a Comment