au moins trois cas confirmés en France

Santé publique France indique ce lundi que trois cas confirmés de variole du singe ont été rapportés dans le pays. “Le contexte européen actuel constitue une alerte et suggère une contamination en Europe”, dit l’agence.

Deux nouveaux cas de variole du singe ont été rapportés en France, faisant passer à trois le nombre total de cas dans le pays, annonce ce lundi Santé publique France. Jeudi, un premier cass avait été détecté en Île-de-France.

“À ce jour, ces cas sont survenus principalement, mais pas uniquement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), sans liens directs avec des personnes de retour de zone endémique”, explique Santé publique France, qui précise que “la surveillance pérenne du Monkeypox (variole du singe en anglais, ndlr) par le dispositif de la déclaration obligatoire est renforcé” dans l’Hexagone.

Car la découverte de plusieurs cas dans de nombreux pays du Vieux continent inquiète. “En l’absence habituelle de Monkeypox en Europe et de lien rapporté par les cas identifiés avec une zone à risque, le contexte européen actuel constitue une alerte et suggère une contamination en Europe”, prévient l’A nationale pub de. santégence

“Le contexte européen actuel constitue une alerte”

La variole du singe est une maladie rare originaire d’Afrique. Le virus peut être transmis par contact direct avec les lésions cutanées ou les muqueuses d’une personne malade, ainsi que par les gouttelettes. On peut égallement se contaminer au contact de l’environnement du malade (literie, vêtements, vaisselle, linge de bain).

L’infection par le virus débute par une fièvre, souvent forte et accompagnée de maux de tête, de courbatures et de fatigue. Après deux jours environ, apparaît une éruption vésiculeuse, la formation de croûtes puis la cicatris. Des démangeaisons sont fréquentes.

L’incubation de la maladie peut aller de cinq à 21 jours. La phase de fièvre dure environ un à trois jours. La maladie, généralement bénigne, guérit le plus souvent spontanément, au bout de deux à trois semaines.

Leave a Comment