Auxerre arrache le nul contre Saint-Etienne en barrage aller Ligue 1/Ligue 2

Le match: 1-1

Determinés à se racheter après une saison piteuse où ils ont fait vivre déception sur déception à leurs supporters – toutefois encore présents en nombre dans l’Yonne malgré center l’interdiction de déplace lese millierd (plus) Verts ont longtemps pris une belle option pour le maintien en Ligue 1 ce jeudi. Les joueurs de Pascal Dupraz ont en effet mené durant la majeure partie de la rencontre lors du barrage aller à l’Abbé-Deschamps contre l’AJ Auxerre, survivante des pré-barrages de Ligue 2. Mais ils n’ la distancet pas tenu , et l’AJA arraché l’égalisation par l’ancien Lyonnais Gaëtan Perrin, à la 87e minute (1-1). Tout est encore ouvert en vue du retour, dimanche à Geoffroy-Guichard (19 heures).

Confronté à plusieurs méformes dans son effectif, dont celle de son capitaine Wahbi Khazri, l’entraîneur stéphanois Pascal Dupraz a tenté un pari osé à l’Abbé-Deschamps, avec une modifications de système et des choix forts. Exit la défense à cinq, et passage en 4-2-3-1 avec Adil Aouchiche en soutien d’Enzo Crivelli, renfort hivernal titularisé pour la première fois avec l’ASSE. Après une entame mordante, illustrée par les courses du bison Crivelli, Saint-Etienne a été récompensé sur un contre, conclu par Zaydou Youssouf, précis d’une pressing frappe enroulée du gauche depuis l’entrée de la Tho le surface malé, (15e).

La pression stéphanoise n’a toutefois pas duré longtemps. Auxerre aurait pu revenir rapidement sans deux grosses parades du gardien des Verts Paul Benardoni devant l’insaisissable Mathias Autret, d’abord sur son coup-franc (24e) puis au sol sur une frappe placée (27e). Et si Denis Bouanga a eu une balle de break, enlevée par Donovan Léon (40e), l’AJA a eu d’autres cartouches pour égaliser. Gauthier Hein a notamment trouvé le petit filet (44e), tandis qu’Autret n’a pas attrapé le cadre (56e).

Dupraz a effectué quatre changes avant la 65e minute, pour ménager des hommes fatigués dont Crivelli, auteur d’un bon match, et l’ASSE a failli faire le break, sur des opportunités de Camara (71e) et Khazri (80e). Mais les Auxerrois, poussés par leur stade bouillant, ont fini par profiter d’une fin de match électrique et indécise pour arracher le nul. Entré à l’heure de jeu, Gaëtan Perrin, formé à l’OL (voir ci-dessous), a libéré le stade d’un bel enchaînement devant Trauco dans la surface, sur une ouverture de Birama Touré (87e). Si la règle du but à l’extérieur prévaut dans ces barrages et offre donc un léger avantage à Saint-Etienne qui a marqué hors de ses bases, le retour à Geoffroy-Guichard dimanche s’annonce énorme.

Le fait : Perrin, un pur produit lyonnais frustre les Verts

Comme pour ajouter de la frustration sur les Verts, c’est un ancien Lyonnais qui a égalisé ce jeudi à l’Abbé-Deschamps, d’une lourde frappe du gauche sous la barre : Gaëtan Perrin. Formé à l’OL, où il est resté de 2005 à 2017, le milieu offensif a fait de gros dégâts dans la défense des Verts. «C’est un but qui nous donne énormément d’espoirs. 1-1 c’est un supplément d’âme, on ira avec les dents très longues au Chaudron», at-il commenté, sur beIN Sports, ajoutant que le fait de marquer face à l’ASSE avait une saveur particulière pour lui.

Le joueur : Aouchiche, à point nommé

Titulaire seulement onze fois cette saison en Ligue 1, avec quelques fulgurances mais aussi beaucoup de déchet, Adil Aouchiche n’a pas totalement réussi à se débarrasser de son inconstance ce jeudi, mais. il aé ét Positionné en numéro 10, derrière Enzo Crivelli, l’ancien Parisien, pas attendu dans le onze de départ, a créé plusieurs décalages dans la défense icaunaise. S’il n’a pas pu reprendre un center d’Arnaud Nordin, en extension (3e), sa remontée de balle et son décalage dans le bon timing ont permis à Zaydou Youssouf d’ouvrir le score. Après sa cinquième passe décisive de la saison, le milieu offensif de 19 ans a failli enchaîner en lançant Nordin, repris (27e), et a à son tour été contré par Jubal sur un tir (30e). Moins visible après la pause, il a été remplacé par Ryad Boudebouz (65e).

.

Leave a Comment