Boîtiers Ethanol E85 : un marché en forte hausse, mais encore trop restreint

4

De plus en plus d’automobilistes sont séduits par le Superéthanol (E85) suite à la flambée des prix des carburants et la chute du pouvoir d’achat. L’étude menée par L’Argus et NGC-Data revient sur les chiffres d’un marché en pleine croissance.

Avec la flambée des prix à la pompe et la baisse du pouvoir d’achat, les fabricants de kits de conversion au superéthanol, appelé aussi E85, se targuent de battre des records de vente. Moins taxé, et donc moins cher, l’Éthanol E85 est en effet une solution pour réduire ses coûts de déplacement. L’Argus et NGC-Data se sont penchés sur les données des installations de boîtiers Éthanol E85.

Boitiers superéthanol E85 : un marché en forte hausse mais encore trop restreint

Les deux principaux fabricants de kits de conversion, Biomotors et Flexfuel Energy Development, ont le sourire. Poussés par la hausse des prix des carburants classiques, ils n’ont jamais vendu autant de boîtiers qu’en ce premier trimestre 2022. Biomotors annonce ainsi une progression of 186 % sur le seul mois de mars par rapport à l’an qudernier le second indique avoir enregistré 10 fois plus de commandes sur les trois premiers mois de 2022 par rapport à la même période en 2021.

Marché en hausse, mais limité

En s’appuyant sur les véhicules particuliers qui ont vu leur carte grise transformée après un passage à l’Éthanol E85, les chiffres sont spectaculaires. Au premier trimestre 2022, l’essor des installations de kits de conversion atteint 700% par rapport à la même période de 2021. Dans l’absolu, les volumes demorent néanmoins assez faibles à l’échelle d’un pays comme la France. Seuls 9220 véhicules particuliers ont été adaptés en 2022, un chiffre à comparer aux 1,39 million de voitures d’occasion échangées dans le même temps, souligne L’Argus et NGC-Data.

Concentré sur l’occasion

Par ailleurs, l’enquête montre que ces transformations concernent majoritairement des véhicules assez âgés. Près d’un tiers d’entre elles ont ainsi été effectuées sur des modèles de plus de huit ans, et seulement 386 sur des voitures de moins de deux ans. Ce constat est peu étonnant, car la pose d’un boîtier E85 n’est pas totalement anodine, ce carburant étant plus corrosif que le sans-plomb et jouit d’un moindre pouvoir calorifique.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

super ethanol e85 bioflex

D’ailleurs, rappelent les auteurs de l’enquête, “la loi oblige les fabricants à couvrir les pièces en contact avec l’éthanol, comme le moteur, le réservoir ou le circuit d’alimentation. Mais en cas de problème alors que le véhicule est encore garanti, le risque est de voir le constructeur automobile et le fabricant du boîtier se renvoyer la balle avec une possible immobilization de longue durée à la clé, le ver temps dict que respecte leurs .” Ainsi, de nombreux automobilistes séduits par ces kits de conversion préfèrent jouer la prudence et attendre que la garantie constructeur soit expirée pour installer un boîtier.

Sur le marché français

Au jeu des constructeurs qui se sont le plus souvent convertis à l’E85, trois français trustent le podium : Renault devant Peugeot et Citroën. Dacia se classe quatrième, tandis que les deux autres poids lourds de l’industrie que sont Toyota et Volkswagen ne figurent qu’en 9e et 8e positions respectivement — Ford, Opel et Fiat sont en effet devant. En outre, les acheteurs de marques premium ne semblent guère intéressés par ces boîtiers pour éthanol : Audi est seulement 16e, BMW 18e et Mercedes 21e. Quant aux proprieties de Porsche, au premier trimestre 2022, ils ne sont que 10 à avoir franchi le pas, contre 0 en 2020 et 2021.

ford superethanol e85

Ford est un des rares constructeurs à avoir une game dédiée E85. © Erick Fontaine – Les Numériques

Les citadines d’abord

Dans ce contexte, l’étude montre sans surprise que les modèles le plus souvent adaptés à l’E85 sont aussi des best-sellers du marché français. La Renault Clio figure ainsi à la première place avec 734 conversions. Elle devance sa cousine Dacia Sandero, alors que la Citroën C3 termine 3e. La 208 (première Peugeot) finit pour sa part derrière la Twingo en 5e position, mais rappelons que la citadine au lion est née il ya seulement 10 ans et ne compte que deux générations. Elle est donc pénalisée dans un marché qui fait la part belle à des véhicules parfois âgés.

Dans tous les cas, le classement est dominé par les citadines. Le premier SUV, le Renault Captur, ne pointe qu’à la 10e place. La surprise surgit à la 12e place occupée par la Fiat Tipo qui devance celle de la Golf alors que, là encore, cette dernière est plus âgée et présente sur le marché de l’occasion. Malgré tout, les volumes restent faibles avec à peine plus de 100 boîtiers installés en trois mois dans toute la France pour chacun de ces deux modèles.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Leave a Comment