ce qu’il faut savoir avant de circuler en trottinette électrique

Se déplacer en trottinette électrique implique de respecter une règlementation spécifique. Pour éviter les amendes… et limiter au maximum le risque d’accident.

La trottinette électrique s’est fait une place dans le paysage urbain en quelques années. Un mode de déplacement “doux”, silencieux, pratique… mais aussi qui peut s’avérer dangereux.

Ce week-end, deux jeunes saisonniers en trottinette sont morts, fauchés sur un passage protégé par une voiture à Gassin (Var).

En décembre dernier, deux accidents avaient endeuillé des familles dans les Alpes-Maritimes. Un homme de 47 ans s’était tué au niveau du pont de la gare centrale de Nice. Une femme de 27 ans était décédée après avoir été percutée par un camion sur la RN7 à Villeneuve-Loubet.

Les accidents corporels aussi se multiplient avec la prolifération des trottinettes électriques. Aux urgences du CHU de Nice, on en dénombre près de 200 à ce jour.

Qu’ils soient victimes d’autres usagers de la route, imprudents ou malchanceux, les usagers de trottinette électrique sont toujours vulnérables, comme les piétons et les cyclistes.

On fait le point sur toutes particularités liées à ce nouveau mode de déplacement et les règles en vigueur pour éviter les accidents.

Sur pistes cyclables de preférence

En trottinette électrique, c’est sur les pistes et bandes cyclables qu’il convient de circuler en priorité… lorsqu’elles existent. À défaut, il est autorisé de rouler sur les chaussées urbaines ou la circulation est limitée à 50km/h.

La circulation hors agglomération, sur les routes limitsées à 80km/h peut-être autorisée dans certains cas. Le port du casque et d’un équipement rétroréfléchissant (gilet jaune par exemple) est alors obligatoire. Notez que le port du casque est obligatoire pour circuler à Monaco.

Dans les “zones piétonnes”, il est possible de circuler en trottinette électrique, mais uniquement en roulant “au pas”, à 6km/h maximum. Et en respectant les piétons.

Attention, “la circulation sur les trottoirs est interdite, sauf si le maire l’autorise”. Si vous circulez sur un trottoir sans y être autorisé, vous êtes passible d’une amende de 135 euros (4e class).

À Nice, la circulation sur les voies du tramway, même si elle peut-être tentante, est strictement interdite aux trottinettes électriques, comme d’ailleurs aux vélos, skates ou rollers…

12 ans minimum

L’âge minimum pour circuler sur une trottinette électrique est de 12 ans. Ces engins ne sont donc pas interdits aux mineurs.

Toujours seul

Une trottinette électrique ne peut accueillir de passager lorsqu’elle circule sur la voie publique, même si son gabarit ou un accessoire permet d’y monter à deux !

À 25 km/h maximum

La vitesse maximale autorisée est de 25km/h. Cette vitesse concerne donc les trottinettes électriques roulant sur les pistes et bandes cyclables, ou sur la chaussée. Dans les zones piétonnes, la vitesse ne doit pas dépasser 6km/h.

Si vous roulez à plus de 25 km/h vous vous exposez à une amende de 1.500 euros (5e class).

Assurance obligatoire

Pour circuler sur la voie publique au guidon d’une trottinette électrique il est obligatoire de disposer d’une assurance “responsabilité civile”, qui couvre les dommages physiques ou matériels qui seraient causés à autrui.

Leave a Comment