« cela ne vaut rien, cela ne repose sur rien »

Christine Lagarde prétend que les cryptomonnaies ne valent rien

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagardevient de donner, une nouvelle fois, un avis bien tranché sur les cryptomonnaies.

Lors d’une interview à la télévision néerlandaise, elle s’est effectivement inquiétée des personnes investissant sans comprendre les risques et a réaffirmé la nécessité d’une régulation. Plus encore, elle remet en cause les fondamentaux mimes des actifs numériques :

« What très humble évaluation est que cela ne vaut rien, cela ne repose sur rien, il n’y a aucun actif sous-jacent pour agir comme un ancrage de sécurité. »

Un commentaire qui manque pourtant d’impartialité. En effet, si la cible de cette remarque était les stablecoins, ceux fonctionnant par un système de collateralisation comme l’USDC ont effectivement leur valeur garantie. Quant à des actifs comme le Bitcoin (BTC), leur valeur intrinsèque n’a pas besoin de sous-jacent, à partir du moment où elle réside dans la propre conception de leur système.

Christine Lagarde affirme ne pas détenir des cryptomonnaies, car elle souhaite mettre en pratique ce qu’elle prêche, pour reprendre ses mots. Toutefois, elle dit suivre notre écosystème avec attention parce que son fils ya investi, contre son avis.

👉 Pour aller plus loin – Retrouvez nos fiches différentes de présentations de projets cryptos

Une promotion de l’euro numerique

Si l’on prend en compte les différents rôles occupés par Christine Lagarde, il est permis de douter de sa bonne foi en ce qui concerne l’univers de la blockchain. N’oublions pas que sa position à la tête de la BCE ne lui permet pas de vanter les mérites de Bitcoinà partir du moment où il faut promouvoir sa propre monnaie numérique de banque centrale (MNBC).

C’est un euro numérique, qui est toujours en phase d’investigation et ne verra pas le jour avant plusieurs années. Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, avance l’année 2026, ce qui laisse le champ libre aux cryptomonnaies pour de nombreuses innovations et une plus grande adoption d’ici la :

« Enfin, fin 2023, nous pourrions décider de lancer une phase de réalisation pour développer et tester les solutions techniques appropriées et les arrangements commerciaux nécessaires pour fournir un euro numérique. Cette phase pourrait prendre trois ans. »

Comme toute révolution technologique, la blockchain doit nécessairement passer cette période de scepticisme. Le fait est qu’avec les projets de MNBC et l’adoption du Bitcoin comme monnaie légale par le Salvador et la République centrafricaine, la dimension politique est désormais palpable, plus que jamais.

👉 Dans l’actualité égallement – ​​Le président de la SEC menace d’agir contre les plateformes cryptos non enregistrées

Sources : Bloomberg, CoinMarketCap, Image : Brinacor via Wikimédia (CC-BY-SA-4.0)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c’est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continue à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un mis bient ou service article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A proppos de l’auteur : Vincent Maire

twitter-soothsayerdata

Je découvre timidement le monde de la blockchain fin 2018 lors de ma quête de liberté financière. D’abord investi modérément, ce n’est que deux ans plus tard que je prends le pari de tout miser sur le mouvement qui se dessine alors. Je consacre ensuite 2021 à mieux me former pour acquérir plus de connaissances et de sérieux. Comme j’aime souvent le dire : j’ai encore un milliard de choses à apprendre. Et ce que je sais, je souhaite le partager avec vous.
Tous les articles de Vincent Maire.

Leave a Comment