combien coûte une formule tous risques pour jeune conducteur ?

Comme tout automobiliste, le jeune conducteur est légallement tenu de souscrire au minimum une assurance au tiers. Pour bénéficier d’une plus grande protection, il peut aussi opter pour une assurance tous risques. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Qu’est-ce qu’une assurance tous risques et que couvre-t-elle ?

Outre la responsabilité civile, l’assurance tous risques ou multirisque couvre tous les dommages subis par le véhicule en cas d’accident. Cela, quelles qu’en soient les circonstances, y compris si la responsabilité de l’assuré est engagée. Elle permet aussi, en principe, d’obtenir une indemnisation en cas :

  • De dommages subis par le conducteur du véhicule (frais d’hospitalisation, frais médicaux, invalidité, frais d’obsèques…) ;
  • De vol ou de destruction du véhicule (à la suite d’un accident, d’un incendie, d’un acte de vandalisme…) ;
  • De dégâts résultant d’une catastrophe naturelle ou technologique (tremblement de terre, inondation, accident industriel, etc.) ; • De bris de glace ; • De dégradation ou de disparition d’objets transportés dans le véhicule ;
  • Ou encore de tempête causant des dégâts sur le véhicule.

Cette formule d’assurance est la plus complète. C’est aussi, naturellement, la plus coûteuse.

ad

Assurance tous risques : quelle différence avec l’assurance au tiers ?

L’assurance au tiers jeune conducteur, ou assurance responsabilité civile, couvre exclusivement les dommages que votre véhicule pourrait causer à une tierce personne (dégâts sur un autre véhicule, blessure infligée à unses à uneur passage, à… un bâtiment, par exemple. Il s’agit donc d’un choix économique… sauf si vous-même ou votre véhicule subissez à votre tour d’importants dommages ! Car quoi qu’il en coûte, vous ne bénéficierez d’aucune indemnisation, même si vous n’êtes pas responsable de l’accident.

[hightlight] Bon à savoir:

L’assurance au tiers étendu se situe à mi-chemin entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques. Elle a l’avantage d’être personnalisable (garanties supplémentaires pouvant être adossées au contrat), mais cela suppose de bien jauger votre niveau de risque. La couverture offerte n’est par ailleurs jamais équivalente à celle d’une assurance tous risques.

[/hightlight]

Combien coûte une assurance tous risques jeune conducteur ?

Rappelons tout d’abord une chose essentielle : sur les contrats d’assurance jeunes conducteurs, les assureurs appliquent systématiquement un supplément de prime. On parle couramment de surprime. Celle-ci est limitée à 100% du tarif de base pour les jeunes titulaires ayant suivi la formation classique du permis de conduire. Pour ceux ayant suivi un apprentissage anticipé de la conduite (AAC) – ou conduite accompagnée –, la surprime est réduite : elle est fixée à 50 % du tarif de base.

Elle décroît ensuite de moitié la seconde, la troisième puis la quatrième année, à condition de ne pas avoir d’accident responsable. À cela, s’ajoute le coefficient bonus acquis chaque année (toujours sous réserve qu’aucun sinistre responsable ne se produise), lequel fait encore diminuer le montant de la cotisation.

En moyenne, le coût d’une assurance tous risques pour un conducteur ayant obtenu son permis depuis plus de 3 ans tourne aux alentours de 800 €. Sur cette base, voici les tarifs à prévoir si vous êtes jeune conducteur :

Jeunes conducteurs : dans quels cas s’assurer en tous risques ?

En raison de son tarif plus élevé, il est bon d’y réfléchir à deux fois avant de souscrire une assurance tous risques jeune conducteur. Le choix de cette formule est surtout justifié dans les 3 cas de figure :

  • Vous conduisez un véhicule neuf et/ou puissant ;
  • Vous achetez votre véhicule à crédit ;
  • Vous résidez dans une commune à la sinistralité élevée.

Leave a Comment