Comment assurer sa voiture ? LCL: Banque et Assurance

Assurance auto obligatoire : l’assurance auto au tiers

L’security auto au tiers aussi appelée assurance responsibilitycouvre les dommages que votre voiture peut causer aux tiers : blessure d’un piéton ou d’un passager, dégât causé à un autre véhicule, etc.

Si vous souscrivez cette formule d’assurance, vous n’êtes pas indemnisé des dommages que vous subissez en tant que conducteur (mais vos passagers, eux, sont couverts). Cette Assurance minimum est obligatoire pour tout type de voiture : voiture particulière, voiture utilitaire, voiture sans-permis.

Si vous n’assurez pas votre véhicule avec cette garantie minimale obligatoirevous pouvez être sanctionné : amende, suspension du permis de conduire (jusqu’à 3 ans), annulation du permis de conduire et interdiction de le repasser pendant 3 ans, confiscation du véhiculeinterdiction de conduire certains véhicules, etc.

Souscrire une assurance au tiers

L’assurance au tiers est l’assurance auto obligatoire minimale. Les primes sont moins élevées que pour une assurance tous risques mais, en contrepartie, le conducteur n’est pas couvert pour les dommages que son véhicule ou lui pourraient subir.

Assurance au tiers et garanties complémentaires

Vous pouvez compléter l’assurance au tiers en souscrivant auprès de votre assureur d’autres garanties et options afin de couvrir plus d’événements :

  • collision : vous êtes indemnisé en cas de collision avec un autre véhicule, un piéton, un animal s’il est identifié ;
  • incendie, vol et vandalisme : vous êtes indemnisé en cas de vol ou d’incendie de votre véhicule dans des conditions et délais fixés par le contrat ;
  • bris de glace : vous êtes couvert en cas de dommages subis par votre pare-brise, et selon les contrats, par vos vitres, verres de blocs optiques des phares et rétroviseurs extérieurs ;
  • tempête : vous êtes indemnisé des dégâts causés par la tempête sur votre véhicule ;
  • catastrophe naturelle : vous êtes indemnisé en cas de dommages matériels causés par une catastrophe naturelle si celle-ci est constatée par un arrêté ministériel publié au Journal officiel ;
  • dommages subis par le conducteur du véhicule : vous êtes indemnisé si vous êtes blessé lors d’un accident dans lequel vous êtes responsable ou si aucun responsable n’est désigné.

Pour en savoir plus sur l’indemnisation de l’assurance, consultez notre fiche « Accident de la route : constat et indemnisation de l’assurance »

Leave a Comment