Comment protéger la peinture de son véhicule

Les éléments (pluie, grêle, neige), les poussières, le sable que les vents ramènent régulièrement des pays du Maghreb, les fientes d’oiseaux, sans compter le goudron frais et les micro-rayitures de vore, toutes les couleurs. Ces agressions répétées finissent par abîmer son aspect qui se ternit et perd son éclat. En plus, avec les restrictions d’eau qui s’annoncent récurrentes dans certaines régions, nettoyer sa carrosserie et lui rendre son aspect initial en été devient un vrai casse-tête.

Prevenir plutôt que guérir

Préserver la peinture demande quelques précautions de base :

  • se garer à l’abri des éléments,
  • éviter de laisser son véhicule sous les arbres,
  • laver sa voiture régulièrement avec des produits non-agressifs,
  • utiliser des cires de protection,
  • faire si besoin appliquer une couche de protection nano-céramique.

Garez-vous à couvert

Pas toujours facile de garer sa voiture à l’abri lorsque l’on ne possède pas de garage. Pour éviter les inconvénients de la pluie acide qui ternit la peinture et de la grêle, garez votre véhicule dans un parking couvert ou, à défaut, sous une bâche. Les UV décolorent certaines teintes comme le rouge ou le bleu. Mettre votre voiture à l’ombre permettra de préserver plus longtemps la brillance de la peinture.

À défaut de disposer d'un nettoyeur haute pression eau chaude pour éliminer les goudrons, les lingettes imbibées Vulcanet, conçues comme un réceptacle à polluant, fines au départ, emprisonnent tout type de'té au cer é culé le devient propre sans abîmer le support.
À défaut de disposer d’un nettoyeur haute pression eau chaude pour éliminer les goudrons, les lingettes imbibées Vulcanet, conçues comme un réceptacle à polluant, fines au départ, emprisonnent tout type de’té au cer é culé le devient propre sans abîmer le support.

Pas les arbres !

Il est tentant de se garer sous un arbre pour retrouver sa voiture fraîche et à l’ombre. Seul inconvénient, les oiseaux, surtout les pigeons, aiment les arbres et leurs déjections acides peuvent corroder la peinture, voire attaquer et éroder le vernis transparent censé la protéger. Il faut savoir qu’une fois sèches les déjections des oiseaux rongent le support ; aussi si vous retrouvez votre véhicule couvert de fientes lavez-le le plus rapidement possible.

Lavez votre véhicule dès que possible

Laver sa voiture permet de conserver sa peinture plus brillante, plus longtemps. En été, après avoir roulé longtemps, votre véhicule et souvent recouvert d’insectes écrasés, de particules fines et de résidus divers. Toutes ces salissures vont se fixer et plus vous attendrez, plus il sera difficile de les décoller. Débarrassez votre carrosserie de cette couche de saleté permet de conserver l’aspect initial de la peinture en bon état. N’utilisez jamais une brosse ou une éponge pour les enlever. L’action des poussières lorsque vous frottez la carrosserie agit comme une toile émeri et vous risquez de créer des micro-rayures. Utilisez toujours un nettoyeur haute pression pour enlever les salissures. Attention toutefois à ne pas utiliser des produits lessiviels trop agressifs qui finiraient eux aussi par attaquer le vernis de protection. Préférez des nettoyants doux. Appliquez systématiquement une cire de protection, synthétique ou naturelle, pour créer une barrière complémentaire entre les éléments et la surface de votre carrosserie. Outre le fait qu’elle protège la couleur des UV, elle donne de la brillance à la surface, aide l’eau à s’écouler et évite à la boue ou aux résidus bitumineux de coller à la carrosserie. Ceci dit une finition à la cire ne dure au mieux que quelques jours.

Enfin, séchez ou faites sécher votre véhicule à l’ombre. En effet, les gouttes d’eau agissent au soleil avec un effet de loupe qui “brûle” et qui, en séchant, laisse des traces blanches difficiles à éliminer.

Attention égallement aux polissages ou lustrages trop fréquents qui à terme enlèvent de l’épaisseur au vernis et le fragilisent.

Sur les parties que le lavage haute pression n'a pas entièrement décapées il est préférable d'appliquer un produit nettoyant qui va désincruster la saleté, notamment les goudrons.
Sur les parties que le lavage haute pression n’a pas entièrement décapées il est préférable d’appliquer un produit nettoyant qui va désincruster la saleté, notamment les goudrons.

Renouveler le vernis transparent

À l’origine, il faut savoir que la couche superficielle d’une peinture de carrosserie est constituée d’un vernis à la fois résistant, brillant et flexible, d’une épaisseur infinitésimale de 0,04 à 0,05 mm. Selon la qualité du vernis appliqué votre peinture, si vous en prenez soin, devrait conserver son aspect durant au moins dix ans.

Néanmoins, au bout de quelques années, selon les soins que vous lui aurez apportés ou non, cette couche protectrice s’use et il peut être nécessaire d’investir pour la faire reconstituer par un carrossier.

Ce vernis ne protège pas de tout et n’importe quoi mais il aide visiblement la peinture à conserver son aspect initial.

L’ennemi absolu… le sable

Régulièrement Météo France nous annonce le retour de poussières désertiques notamment dans le sud de la France. Le sable est particulièrement corrosif sur la carrosserie. Pour éviter l’effet « toile émeri », il ne peut être éliminé qu’au nettoyeur haute pression.

Éviter les micro-rayures

Rien de plus agaçant que ces micro-rayures en tourbillon qui sont en fait des nanos marques superficielles en surface du vernis. Même les véhicules neufs sont parfois recouverts de micro-rayures alors qu’ils sont fraîchement sortis des chaînes de fabrication. Un simple essuyage avec un chiffon peut les provoquer d’où l’intérêt de la peau de chamois qui seule vous évitera ce phénomène.

Le polissage est une opération à pratiquer après application d'une cire de protection de bonne qualité.
Le polissage est une opération à pratiquer après application d’une cire de protection de bonne qualité.

La nano-céramique, la protection à toute épreuve

Pour ceux qui veulent préserver à tout prix l’aspect neuf de la peinture, la nano-céramique est le produit idéal. C’est actuellement la seule finition qui procure un total niveau de qualité esthétique et de résistance.

La nano céramique n’est pas une cire qui s’applique en surface d’un vernis mais une véritable protection sous form d’un liquide qui s’évapore en laissant place à un film de 0,001 mm constitué de verre pur (dureté 9H) beaucoup plus dure que le vernis initial, qui s’accroche chimiquement à ce dernier. Le produit se fixe de manière durable à toutes les surfaces car il n’existe pas une Nano céramique mais plusieurs références adaptées à la carrosserie, aux vitrages, aux cuirs, etc.

La nano-céramique a une action à la fois hydrophobe, anti-adhésive, miroir, etc. Ainsi, l’eau glisse sur la carrosserie sans laisser de traces, le goudron n’y adhère plus, la peinture retrouve l’éclat de sa couleur avec un brillant plus intense que celui du vernis d’origine et un simple lavage permet de nettoyer simplement sa carrosserie. En outre, les nanoparticules forment une barrière de protection anti-rayures.

L’application de la nano-céramique, plus complexe que la cire, doit se faire dans un endroit à l’abri de l’eau, du soleil, des insectes et de la poussière. Le temps de séchage est à respecter impérativement pour un résultat sans défaut. L’application de la nano-céramique demanded une certaine expertise pour avoir l’assurance d’un résultat parfait. Un travail qu’il est plus raisonnable de laisser à des professionnels si vous voulez une garantie de résultat.

Leave a Comment