Do Kwon a modifié quelques points de sa proposition relative au fork en plein vote

Les conditions du fork de Terra modifiées en plein vote

Alors que le vote qui décidera si la blockchain Terra (LUNA) sera fork ou non le 27 mai se déroule depuis le 18 mai, Do Kwonle PDG de Terraform Labs, a modifié quelques points de sa proposition.

Effectivement, après la récente descente aux enfers des tokens LUNA et USTDo Kwon a soumis une proposition à la communauté de Terra afin de décider du futur de la blockchain, mais égallement afin de déterminer de quelle manière les personnes ayant investi dans l’écosystème pourraient être indemnisées.

Selon le PDG sud-coréen, ces changes visent à se conformer davantage aux retours et aux attentes de la communauté :

« Ce document a été édité en collaboration avec la Terra Builders Alliance, et a reçu l’aval de la TBA et de TFL. […] Certains détails de l’allocation des tokens ont été modifiés dans la proposition pour tenir compte des commentaires de la communauté – les changements et les raisons sont décrits ici. »

Bien que les votes soient égallement modifiables en cours de routecertains utilisateurs n’ont pas manqué de critiquer la manière d’agir de Do Kwon, notamment l’utilisateur de Twitter « FatManTerra », connu pour sa participation active au développement de Terra :

« Qui peut empêcher la proposition d’être “modifiée” une heure ou deux avant la clôture ? Toute modification importante devrait être affichée comme une toute nouvelle proposition. »

👉 Retrouvez notre dossier sur les conséquences de l’effondrement de l’écosystème Terra (UST/LUNA)

Les modifications apportées passées à la loupe

D’abord, nous apprenons que tous les détenteurs de LUNA et d’UST ne seront pas forcément éligibles pour recevoir l’éventuel nouveau token LUNA. Par exemple, les tokens qui ont été bridge off-chain ne seront pas concernsés. Ainsi, pour être éligible au snapshot « Launch », il sera nécessaire pour les personnes concernées de bridge leurs tokens de nouveau vers Terra.

Sont égallement concernsés les UST et les LUNA détenus sur des protocoles « difficilement identifiables ». Aussi, nous aurions tendance à vous conseiller de retirer ces tokens des protocoles et de les rediriger vers la blockchain Terra.

En revanche, tous les protocoles listés à cette adresse seront éligibles au snapshot « Launch ». Cela concern note AnchorRisk Harbor, l’Astroport, Terraswap ou encore Mars Protocol.

Concernant le snapshot « Pre-attack »les personnes concernées qui possédaient moins de 10 000 tokens LUNA se verront remettre 30% des futurs LUNA dès le fork effectuéet le reste leur sera distribué sur 2 ans après un verrouillage de 6 mois.

« Ceci afin de s’assurer que les petits détenteurs de LUNA ont un profil de liquidité initiale similaire. Cela couvrirait 99,81 % des portefeuilles de LUNA tout en ne représentant que 6.45 % du total des LUNA au moment du snapshot pre-attack. »

La prochaine modification concern les personnes qui détenaient de l’UST après « l’attaque »la distribution de token à leur endroit passe de 20 à 15%.

« Il s’agit de s’assurer que l’allocation liée au depeg est équivalente à l’allocation originale des parties prenantes (avant l’attaque de Luna’). Les 5% économisés vont à la pool communautaire. »

Alors que le vote touche à sa fin d’ici 5 jours, les votes sont encore largement en faveur du fork de Terra, avec 62 % de « Oui » , 21 % d’abstention et seulement 17 % de « Non » . Cependant, rien n’est joué dans la mesure où un grand nombre de validateurs n’ont pas encore apporté leur réponse.

👉 Pour approfondir : Le protocole Anchor s’est vu liquider 1 milliard de dollars durant la descente de l’UST

A proppos de l’auteur : Maximilien Prué

twitter-soothsayerdata

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés apportées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d’aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

Leave a Comment