EC Orléans : deux défaites mais l’assurance de monter !

Pour les volleyeuses de l’EC Orléans, les jours se suivent et se ressemblent. Ce dimanche 22 mai, dans leur salle de l’Argonaute, elles viennent de s’incliner, 2-3, face au VB Romanais (13-15 au tie break)au terme d’un combat de près de 2h45.

Hier samedi, après une lute d’environ 2h30, elles avaient connu la même mésaventure devant l’ASSP Entremont-Rixheim, défaites en cinq manches après avoir laissé filer une balle de match! D’un point de vue sportifau terme de ce premier week-end du tournoi d’accession en “Elite”, les Orléanaises pointent à la quatrième place avec 2 points et elles sont donc en position de monter puisque, dans les textes, seul le club classé dernier restera en N2.

Un succès, le week-end prochain, lors de l’acte 2 de ce tournoi d’accession 2022, et l’affaire sera mathématiquement dans la poche. Pour cela, il faudra venir à bout de Montpellier ou d’Halluin, club du nord de la France qui aura l’avantage de recevoir.

Montpellier renonce à son tour

D’ores et déjà, les filles de l’ECO peuvent mettre le champagne au frais. Car, après Entremont-Rixheim, samedi, le club de Montpellier an annoncé, ce dimanche, qu’il ne briguerait pas la montée en raison de ses structures trop fragiles (150 licenciés seulement) pour espérer évoluer correctement dans l’antichambre de la Ligue A professionnelle.

Conséquence de ces deux renoncements : Orléans, le VB Romanais (Romans-sur-Isère) et Halluin ont l’assurance, sans attendre, de jouer à l’échelon supérieur à la rentrée, comme le prévoit le règlement de la Fédération française de volley-ball (FFVB). Il n’y a plus de suspense !

Laurent Coursimault

.

Leave a Comment