Francfort: Les cryptomonnaies ne valent rien pour Christine Lagarde

Public

La présidente de la Banque centrale européenne a une nouvelle fois critiqué les monnaies virtuelles.

Christine Lagarde, à la tête de la Banque centrale européenne depuis 2019.

Christine Lagarde, à la tête de la Banque centrale européenne depuis 2019.

REUTERS

Christine Lagarde persiste et signe. Dans une interview diffusée dimanche par la chaîne néerlandaise NPO 2, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a de nouveau critiqué les cryptomonnaies. «J’ai toujours dit que les cryptomonnaies sont des actifs hautement spéculatifs et très risqués. Ma très humble évaluation est que cela ne vaut rien, cela ne repose sur rien. Il n’y a aucun actif sous-jacent pour agir comme un ancrage de sécurité», a déclaré l’ancienne patronne du FMI, dans des propos rapportés par Politico.

Selon Christine Lagarde, le lancement d’un futur euro numérique, sur lequel travaille la BCE, changerait la donne: «Le jour où nous aurons la monnaie numérique de la Banque centrale, n’importe quel euro numérique, je rai. le La Banque centrale sera derrière. Je pense que c’est très différent de toutes ces choses-là», at-elle ajouté.

«Tout cela devrait être strictement encadré»

Ces déclarations interviennent deux semaines après que le marché des monnaies virtuelles a subi d’importantes turbulences. Le mois dernier, Fabio Panetta, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE, s’était aussi montré très sceptique vis-à-vis des cryptoactifs. Il avait qualifié le marché des cryptomonnaies de «far west», lors d’un discours à la Columbia University.

L’ancienne patronne du FMI s’est dite aussi préoccupée pour les particuliers qui investissent leurs économies. «Beaucoup n’ont aucune connaissance des risques courus. Ils risquent de tout perdre. C’est donc pourquoi je pense que tout cela devrait être strictement encadré», estime-t-elle. À la différence de son fils, elle a par ailleurs précisé n’avoir jamais détenu de cryptomonnaies. En mars dernier, elle avait traité les cryptomonnaies de “menace” dans le contexte de la guerre en Ukraine, les pays occidentaux s’inquiétant de leur possible utilisation pour contourner les sanctions adoptées contre la Russie.

(man)

Leave a Comment