Guerre en Ukraine : “Les pays où les homosexuels ont la variole du singe fournissent des armes à l’Ukraine”, séquence hallucinante à la télévision russe

A priori, Monkeypox et guerre en Ukraine n’ont aucun rapport. A priori solution…

Guerre en Ukraine et variole du singe font-elles bon ménage ? Si le Covid et le Monkeybox se situent à des années-lumière de l’actualité dans ce coin-là de la planète, certains n’hésitent pas à prendre des raccourcis plutôt facils quand ça les arrange.

Parmi eux, les animateurs de la télévision d’Etat russe Russia-1. Qui ont produit une séquence culte, d’une bêtise jamais vue. Propagandequand tu nous tiens !

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : “La question ukrainienne est réglée, maintenant, c’est la Pologne qui m’intéresse”, les menaces de Ramzan Kadyrov, président de la Tchétchénie

“D’un point de vue de santé publique…”

Sur la vidéo partagee sur Twitter par Julia Davisanalyste des médias russes internationalement reconnue, les chroniqueurs russes déblatèrent un ramassis d’âneries et créent des liens qui n’existent pas entrepreneur guerre et Monkeybox.

Morceaux choisis “Presque tous ceux qui sont malades sont des hommes avec des orientations sexuelles non traditionnelles. D’un point de vue de santé publique, c’est important de noter que la maladie se répand à travers la population homosexuelle”.

“Vous n’allez pas le croire, simple coïncidence ou pas, la plupart des pays dont les homosexuels ont le Monkeypox fournissent des armes au régime de Kiev”.

What’s sicker than monkeypox? Hosts and lawmakers on Russian state TV laughing about other countries suffering from it, and gleefully claiming that—coincidentally or not—all the nations stricken with monkeypox are sending weapons to Ukraine. pic.twitter.com/dj2jY2sJ2E

— Julia Davis (@JuliaDavisNews) May 25, 2022

Leave a Comment