Hugo Gaston qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros

Paris lui va si bien. Un an et demi après son huitième de finale surprise à Roland-Garros, sept mois après son quart dans un Bercy en feu, Hugo Gaston remet ça : le voilà au troisième tour du Grand Chelem parisien après sa victoire autorit à l’Argentaire Cachin (6-4, 6-2, 6-4), jeudi sur le Suzanne-Lenglen, définitivement son court fétiche.

Poussé par 10 000 spectateurs, Gaston ne s’est pas laissé griser, ni par l’ambiance, ni par son statut de favori face à un adversaire passé par les qualifs (153e mondial) et plus habitué au circuit secondaire sur lequel il a performé cette année (deux titres en Challengers). S’il a fait face à une balle de break sur son premier engagement, le Français de 21 ans an ensuite nettement dominé les débats, sans en faire trop.

Holger Rune l’attend au troisième tour

Parfois coupable d’excès de gourmandise lors de son premier tour contre Alex de Minaur (4-6, 6-2, 6-3, 0-6, 7-6) mardi, le 74e mondial a cette fois manié l’amortie avec justesse pour surprendre l’Argentin et l’obliger à venir au filet ou il a très souvent fait preuve de maladresse. Malgré un pourcentage moyen au service (52% de premières balles), particulièrement au premier set (41%), Gaston n’a presque jamais été mis en danger.

Seule fausse note, cet engagement à 4-3 dans la troisième manche ou il s’est précipité sur deux, trois points, et a permis à un Cachin inoffensif de recoller. Provisoirement, seulement, puisque le Toulousain a repris sa marche en avant dans la foulée et de nouveau breaké l’Argentin. Deux jours après s’en être sorti au super tie-break du cinquième set, au bord des crampes, Gaston s’est qualifié cette fois en deux petites heures, sans avoir eu besoin de vraiment s’employer.

Au troisième tour samedi, il affrontera le Danois Holger Rune qui n’a pas perdu un seul set depuis le début de la quinzaine, face à Denis Shapovalov (6-3, 6-1, 7-6) puis Henri Laaksonen (6- 2, 6-3, 6-3).

.

Leave a Comment