Immobilier: Voici pourquoi les prix pourraient nettement baisser ces prochains mois

Alors que le marché de l’immobilier s’affole par endroits, les prix pourraient revenir à des niveaux beaucoup plus raisonnables dans les prochains mois. Voici pourquoi.

C’est la Banque centrale européenne (BCE) qui a lancé cette alerte sur un marché du logement appelé à voir ses prix fortement baisser dans les mois à venir.

Tirée par des coûts de crédit extrêmement bas et une demande croissant de logements, la hausse des prix va donc s’inverser prochainement selon les estimations de la BCE. Pour la Banque centrale européenne, la baisse à venir pourrait ramener le marché à une proportion plus logique, estimant le marché de l’immobilier résidentiel surestimé de +15% en moyenne actuellement.

Selon le site Surf finances Mag, en France, le marché immobilier montre des signes de ralentissement, notamment pour les logements neufs. En revanche, la hausse des taux reste raisonnable. Selon les dernières données de la Banque de France, le taux moyen a atteint 1.17 % en avril dernier, contre 1.1% en décembre 2021.

Reste que la BCE a indiqué qu’il fallait “se préparer à la fin programmée de la monnaie gratuite (ou presque)”, elle qui prévoit même de remonter son taux directeur, désormais négatif, à pour la compter de juillere de juillet décennie, ainsi qu’en septembre.

“Une hausse soudaine des taux d’intérêt réels pourrait déclencher une correction des prix de l’immobilier à brève échéance, le niveau actuel bas des taux d’intérêt rendant plus probable un log retournement enprix des enumeration marquésCE.

Reste, qu’en France, les emprunteurs sont toutefois à l’abri des ajustements brusques, comme aux Etats-Unis où les taux de crédit immobilier sont désormais supérieurs à 5%. Selon la BCE, “une croissance des taux” pourrait être “limitée jusqu’en octobre prochain au moins” avant une “hausse plus importante attendue au début de l’année prochaine”.

Leave a Comment