Inflation : quels sont les produits du quotidien qui ont flambé et les rares exceptions dont le prix a baissé ?

Alors que l’inflation mesurée par l’Insee en avril atteint 4.8% pour les douze derniers mois, une étude de l’institut IRI permet de faire le point sur les produits de grande consommation dont les prix ont le plus flambé et ceux qui ont suivi une courbe inverse.

Les grandes surfaces on beau tenter de freiner la tendance à coups de promotions, de bons plans et d’offres de fidélité, les continue coursesnt de coûter cher aux Français. Et de plus en plus. Selon l’étude réalisée par l’institut IRI pour le média spécialisé LSA, les prix de grande consommation ont bondi de 1,4 % sur le seul mois d’avril. Une inflation qui se confirme et qui s’accentue après des scores + 0.07 en janvier, de + 0,42 point en février et de + 0,89 point en mars.

“La hausse des prix touche à ce jour plus de 90% des products et atteint des niveaux importants sur certains, souligne Emily Mayer, directrice business Insight de l’institut IRI. La viaande, les huiles et la farine affichent désormais une inflation à deux chiffres.”

Le top 10 des produits ou l’inflation est la plus forte

Se basant sur l’étude d’IRI, Dossier familial dresse le palmarès des produits qui ont vu leurs prix flamber le plus ces douze derniers mois.

  • les pâtes (+ 15,31 %) ;
  • les viandes surgelées (+ 11,33%) ;
  • les farines (+ 10,93 %) ;
  • les huiles (+9.98%) ;
  • les moutardes (+ 9.26 %) ;
  • les cafés torréfiés (+ 8.16 %) ;
  • les fruits secs (+ 8,16 %) ;
  • les viandes hachées (+ 7.91 %) ;
  • les plats cuisinés à base de pâtes (+ 7.67 %) ;
  • les semoules et céréales d’accompagnement (+ 7.47%).

“Les catégories de papier (essuie-tout, papier toilette, mouchoirs) sont sur des niveaux élevés de progression de prix autour de +6%”, complète Emily Mayer qui estime que cette tendance inflationniste est partie pour durer.

“Avec la réouverture des négociations sur certains produits dans les semaines à venir”l’inflation pourrait atteindre +5% au début de l’été en grandes surfaces, un niveau qui n’a plus été vu depuis 2008“, pronostique-t-elle.

Le top 5 des produits déflationnistes

Fort heureusement, cette hausse des prix ne concerne pas la totalité des produits. Certains suivent même une tendance déflationniste. En voici les principaux selon l’étude d’IRI.

  • les apéritifs anisés (- 2,87 %) ;
  • les soins du linge (- 2,28 %) ;
  • les changes et couches-culottes (-1,56 %) ;
  • le jambon suit (-1.32 %) ;
  • les produits d’hygiène et de soins pour bébé (- 0.82%).

Leave a Comment