Jai Hindley prend le maillot rose à Richard Carapaz à la veille de l’arrivée du Giro

Quel final ! Au terme d’une 20e étape qui a tenu ses promesses, Alessandro Covi (UAE Emirates) s’est imposé au Passo Fedaia, ce samedi, pendant que Jai Hindley (Bora-Hansgrohe) a laissé sur place Richard Carapaz (Ineos) dans les derniers kilomètres pour prendre le maillot rose à la veille de l’arrivée de Vérone. L’Australien compte désormais 1’25 d’avance sur le Colombien.

Vainqueur de l’étape du jour, Alessandro Covi s’est glissé dans l’échappée impulsée par Giulio Ciccone à 147 kilomètres de l’arrivée, avant de creuser l’écart au Passo Pordoi. Pour preuve, après une superbe descente, il a vu le reste de l’échappée relégué à 2’23. Si Domen Novak est progressivement revenu sur lui, ne comptant que 40 seconds de retard à 2,7 kilomètres de l’arrivée, le coureur italien a résisté pour s’imposer en 4h46’34, 32 seconds devant son poursuivant.

Mais, outre l’attaque du Français de la Cofidis Guillaume Martin à 5 kilomètres de l’arrivée, rapidement repris par le peloton, l’attraction de cette fin de course a eu lieu avec l’attaque de Richard Carapaz à deux kilomètres du terme , à laquelle a merveilleusement répondu Jai Hindley, son dauphin au classement général. Plus fort que le Colombien, Hindley s’est progressivement envolé jusqu’à créer un écart de plus d’une minute avec son vis-à-vis.

Finalement 6e de l’étape à 2’30 de Covi, Hindley a repris 1’30 à Carapaz et frappé un grand coup en s’emparant du maillot rose à la veille de l’arrivée. Celui qui s’était octroyé cette distinction l’espace d’un jour en 2020 a profité de cette 20e étape, où les pentes oscillaient régulièrement entre 10% et 18%, pour renverser la table et se mettre en très bonne posture pour la victo finale, qui se jouera demain lors d’un dernier contre-la-montre. Courageux dans les derniers kilomètres, Mikel Landa a, lui, terminé devant Richard Carapaz et revient à 26 seconds du Colombien au général.

.

Leave a Comment