Kylian Mbappé est déjà plus qu’un joueur au PSG

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, pose avec Kylian Mbappé, samedi 21 mai 2022, au Parc des Princes, à Paris.

Et si le futur projet sportif du Paris-Saint-Germain tenait en une phrase sur un tee-shirt blanc ? Sur celui enfilé par Kylian Mbappé, samedi 21 mai, au Parc des Princes, au moment d’officialiser sa prolongation de contrat de trois ans, est écrit « Kylian c’est Paris ». Quatre mots pour afficher le lien indéfectible entre le club de sa ville natale et lui, quatre mots pour annoncer la couleur aussi. A 23 ans, Mbappé – désormais lié au PSG jusqu’en 2025 – devient « la pierre angulaire du projet du club pour les années à venir, sur et en dehors des terrains »selon son president, Nasser Al-Khelaïfi.

L’attaquant a décliné les avances du Real Madrid, le club qui le fascine et le convoite depuis son adolescence passée à l’Institut national du football de Clairefontaine (2011-2013), temple de la préformation à la française. Comme en 2017, après son départ de Monaco. A l’époque, le PSG apparaît comme un choix de raison, celui de ne pas quitter tout de suite son pays pour un garçon tout juste en age de voter, mais assez lucide pour remettre à plus tard son rêve d’enfance. Paris ne doit être qu’une étape dans une Ligue 1 habituée à voir ses talents très vite s’émanciper loin d’elle.

Mais le PSG n’est pas un club français comme les autres. Etre adossé au fonds souverain du Qatar offre certains arguments pour contrer l’attraction naturelle exercée par le Real sur les étoiles du football. Mbappé n’y a pas échappé. Il s’est vu à la « Maison blanche », mais Doha a dit non à son départ pour Madrid l’été dernier. Une question de principe, surtout à un peu plus d’un an d’une Coupe du monde au Qatar (du 21 novembre au 18 décembre 2022), que le numéro 10 des Bleus disputera avec l’étiquette de joueur du PSG. Tout, sauf un détail.

« C’est 100 % le sportif qui convainc Kylian, glisse au Monde un proche de M. Al-Khelaïfi. Ce n’est pas l’argent »

Alors, comment expliquer cette remontada parisienne face à un real persuadé de voir Mbappé filer à l’espagnole et sans avoir à verser une indemnité de transfert ? Dans son entourage, on assure au Monde que le joueur – qui se passe des services d’un agent – a pris sa décision en soixante-douze heures, après avoir eu les deux offres contractuelles sur sa table.

Choix du riche

Si les détails financiers du nouveau contrat ne sont pas encore connus, cet aspect n’aurait pas été determinant. Après tout, Mbappé a eu le choix du riche à ce niveau, entre une prime à la signature d’un côté et une à la prolongation de l’autre. Sans oublier une augmentation salariale garantie pour celui dont le salaire était estimé à 20 millions d’euros brut annuels.

Il vous reste 69.24% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Comment