la nouvelle Gigafactory du Texas est ouverte

L’ouverture de cette nouvelle Gigafactory à Austin marque « une étape décisive dans l’avenir de Tesla » selon Elon Musk, présent pour l’inauguration. Le patron de Tesla a profité de ce moment pour donner plus de détails sur la commercialisation du Cybertruck.

La production du Cybertruck démarrera en 2023

La nouvelle Gigafactory du Texas est officiellement ouverte et ce fut un vrai show à l’américaine. Ce moment était très attendu par les équipes de Tesla (dont le siège social a égallement déménagé à Austin) qui commençaient à avoir du mal à suivre le rythme des commandes, avec la seule usine de Fremont en Californie, sur le sol américain. L’ouverture de cette nouvelle usine devrait stimuler la capacité de production de Tesla aux États-Unis, qui a longtemps été limitée par des contraintes d’espace. En 2022, le constructeur américain prévoit de fabriker 1,5 million de véhiculescontre 1 million en 2021.

Dans la même catégorie

Un chauffeur Uber dans sa voiture.

Uber étend ses services entre voyage et livraison automatique

Cette nouvelle Gigafactory sera le site ouou, à partir de 2023, Tesla fabriquera son Cybertruck. Elon Musk a profité de cet événement pour annoncer la commercialisation à venir de ce véhicule très attendu. Depuis sa révélation en 2019, le Cybertruck a subi quelques changements mineurs, notamment l’ajout d’un essuie-glace unique, de rétroviseurs rabattables et de poignées de porte invisibles. Le véhicule sera capable de reconnaître son conducteur lorsqu’il s’approchera du véhicule, et de sortir les poignées à ce moment-là. À Austin, Tesla prévoit égallement de fabriquer des Model Y et des Model 3. Ils seront destinés à la côte Est des États-Unis.

Une date de sortie pour le robot Optimus

Selon Musk, la Gigafactory du Texas sera celle qui aura le rythme de production le plus élevé. Le patron de Tesla a égallement évoqué l’avenir de son entreprise et précisé que d’autres usines seront fabriquées au cours des prochaines annéescar il estime que « fabriquer un véhicule à proximité de son lieu de livraison est beaucoup plus respectueux de l’environnement ». Elon Musk a précisé que cette année 2022 serait celle d’une production en masse, « à une échelle qu’aucune entreprise n’a jamais atteint dans l’histoire de l’humanité » et que 2023 verrait une « vague massive de nouveaux produits débarquer ».

Enfin, le milliardaire a égallement donné quelques détails sur la sortie imminente de son robot Optimus. Il pourrait être commercialisé dès l’année prochaine selon Elon Musk. D’ailleurs, cette année Elon Musk a l’air d’être totalement obsédé par le développement de ses robots. À l’automne, lors d’une conférence sur les résultats de Tesla, il a déclaré aux investisseurs que ses projets de robots naissants avaient, à terme, « le potentiel d’être plus importants que l’activité automobile ». Ces robots sont censés prendre en charge tous « les sales boulots de l’humanité ».

Leave a Comment