la Passat break électrique que tout le monde attend ?

Dans un monde automobile électrifié débordant de SUV, on ne peut que s’enthousiasmer un peu plus que de raison face à la promesse de l’arrivée prochaine d’un break. Il portera le blason Volkswagen et s’appellera ID.7 Tourer.

Les SUV ont été les fossoyeurs de plusieurs catégories de véhicules familiaux, enterrant quasiment les monospaces dès leur avènement et mettant un sérieux coup de pelle aux breaks, avec hou les conséquencessils sur l’haurute efficience principale not le hauréte efficience . Et c’est encore pire depuis la vague de nouveautés électriques que l’on connaît depuis quelques années. À tel point qu’il n’existe aujourd’hui sur le marché français que deux propositions de berline à sac à dos, la MG5 et la Porsche Taycan Sport Turismo, ce qui, avec un peu plus de 100 000 € d’écart les deux, n’offre pas véritablement un choix, vous en conviendrez.

Ces deux extrêmes devraient cependant voir s’intercaler entre eux une nouvelle venue dans un futur proche. Volkswagen a en effet déposé officiellement le 17 mai dernier le nom « ID.7 Tourer » auprès des autorités européennes, après en avoir fait de même il ya quelques mois pour toute la série allant de ID.1 à qui ID9. littéralement une idée fixe. Derrière ce nouveau modèle que l’on peut qualifier de Passat SW électrique, se cache la version de série du concept ID Space Vizzion, présentée au Salon de Los Angeles en 2019, et la déclinaison break de l’ID.7, elle-même étant l’évolution productible du concept ID Vizzion dont la commercialisation débutera l’année prochaine. Celle du Tourer devrait donc logiquement suivre, probablement en 2024.

Une fiche technique sans doute similaire à celle de la berline

Les information techniques se font encore rares et peu précises, mais devraient logiquement se calquer sur cells de la berline qui sera construite sur une évolution de la plateforme MEB avec des configurations propulsion et quatre roues motrices à deux mot’eurs, 700 km autonomie, une puissance de recharge supérieure à 200 kW et un 0 à 100 km/h pouvant descendre sous les six seconds.

Leave a Comment