La Russie rachète les actifs de Renault dans le pays…

07h06 : Dans l’ouest de l’Ukraine, les musées sur la défensive

Pour entrer dans le palais Potocki, l’un des joyaux architecturaux de l’ouest de l’Ukraine, il faut montrer patte blanche, passer entre des soldats en armes, se faufiler sous un échafaudage. Tout ça pour découvrir des cimaises nues.

A Lviv, même si la vie est quasi revenue à la normale depuis que les forces russes ont quitté la région de Kiev et concentrent leur sur le sud et l’est du pays, les musées entre-baillent à peine lesuadé portes, per que l’ennemi est prêt à piller le patrimoine culturel ukrainien.

« On aimerait bien rouvrir un peu, mais c’est compliqué en termes de sécurité », explique Vassyl Mytsko, directeur adjoint de la Galerie nationale de Lviv, plus grand musée des Beaux-Arts d’Ukraine avec sa collection de 65,000 œuvres et 21 sites. « Comment être sûr que les Russes ne sont pas juste en train de reprendre leurs forces avant de balancer toutes leurs roquettes ? »

Le 24 février, la guerre a pris par surprise le personnel de la Galerie qui « ne s’attendait pas à ce que les frappes portent aussi loin » et menacent leur ville, raconte Vassyl Mytsko. D’abord « choqués », les conservateurs se sont vite mis au travail et ont emballé avec soin tableaux et sculptures. Ces œuvres, dont certaines valent des millions, ont été mises à l’abri dans des lieux tenus secrets, ou elles se trouvent encore aujourd’hui.

Leave a Comment