La Russie sur le point d’accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement?

Selon Reuters, les discussions sur une règlementation des cryptomonnaies en Russie s’intensifient de jour en jour.

La Russie pourrait-elle bientôt accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement? Cela semble possible, rapporte l’agence de presse Reuters.

“L’idée d’utiliser les monnaies numériques dans les transactions pour les règlements internationaux est activement discutée”, a déclaré Ivan Tchebeskov, chef du département de la politique financière du ministere desgence Finances de presse à l’a

Depuis plusieurs mois, des discussions sont en cours entre les dirigeants russes sur la question d’une règlementation des cryptomonnaies sur le territoire, deux camps s’affrontant.

Fin février, le ministère des Finances russe a annoncé un projet de loi de règlementation des cryptomonnaies, la Banque Centrale de Russie proposant depuis janvier d’interdire le minage de cryptomonnaies sur son territoire.

“Les changes proposés visent à créer un marché légal des monnaies numériques avec l’établissement de règles pour leur circulation et le cercle des participants” autorisés, avait indiqué en février le ministère dans communiqué.

Selon le quotidien économique russe Vedomosti, le ministère des Finances russe a préparé une version actualisée de son projet de loi, à la suite des discussions ayant eu lieu au mois d’avril. Parmi les changements proposés, figure celui d’utiliser les cryptomonnaies en tant que moyen de paiement “pour les activités de commerce extérieur des personnes morales et des entrepreneurs individuels”.

“En utilisant notamment l’identifiant fourni par l’opérateur de plateforme commerciale numérique, il sera possible de payer des biens, des travaux, des services, des activités intellectuelles (…) la source retrace l’essentiel de l’innovation” , rapporte le journal.

Autre proposition: celle d’obliger les plateformes d’échanges de cryptomonnaies à coopérer avec les autorités de régulation, à l’instar de “conserver pendant trois ans en Russie des informations” sur les propriétaires decises a numé les transactions .

Pour autant, malgré les discussions en cours, “aucun consensus n’a encore été atteint”, conclut Reuters.

Leave a Comment