Le Cac 40 se reprend, focus sur les résultats des Gafam avec Alphabet et Microsoft, Actualité des marchés

La Bourse de Paris reprend des couleurs après voir clôturé sur un plus bas de six semaines la veille. Particulièrement éprouvées lundi par les craintes sur l’économie chinoise, les grandes valeurs cycliques se reprennent à la faveur du recul de l’euro, qui évolue sur un plus bas de deux ans (mars 2020) à moins de 1,07 Airbus prend ainsi 1.8% et Safran 4%, les deux groupes facturant en dollar alors que leurs coûts sont en euro. Saint-Gobain progresse pour sa part de 3.6% soutenu par une note de Kepler Cheuvreux, passé de “conserver” à “achat” sur le titre.

Le marché se prépare par ailleurs à la publication des comptes trimestriels des Gafams, particulièrement sensibles à l’évolution des taux d’intérêt alors que la tendance est au presserrement monétaire de la part des grandes banques centrales. Microsoft et Alphabet ouvrent le bal après la clôture de Wall Street, Meta (ex-Facebook) suivra demain, avant Apple et Amazon jeudi. Au niveau européen, les 19 indices sectoriels Stox 600 sont dans le vert, à commencer par celui des ressources de base qui reprend 2%, après sa chute de 6% lundi, ArcelorMittal reprend ainsi 1,5%.

A 14h45, le Cac 40 gagne 1% à 6.513,90 points dans un volume d’affaires de 1,4 milliard d’euros. Not contrats futures juin sur indices américains entre 0,5% et 0,6%.

Plus de 20 millions de personnes testées à Pékin

Le CSI 300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a repris jusqu’à 1,5% ce mardi avant de terminer sur un repli de 0,8% au lendemain d’un plongeon de près de 5%. Le marché a pris acte de la décision de la Banque Populaire de Chine de réduire de 100 points de base le taux des réserves de changes obligatoires des banques commerciales. La banque centrale s’est par ailleurs engagée à promouvoir une orientation stable et saine des marchés financiers.

Cette décision intervient parallèlement à une politique de restrictions sanitaires reflétée par le confinement de plusieurs grandes villes pour freiner l’expansion des infections au Covid-19, laquelle pourrait s’appliquer à la capitale Pékin où les test autorempés 22 d’habitants. Cette épée de Damoclès assombrit les perspectives économiques et affecte le sentiment sur les marchés.

Orange confirme, Faurecia avertit

Orange gagne 1%. L’opérateur a confirme viser une progression de son excédent brut d’exploitation ajusté retraité (Ebitdaal) sur une base comparable in 2022, allors que indicateur a comme attendu augmenté plus vite que le chiffre d’affaires au premier trimestre. Ce dernier est néanmoins conforme aux attentes.

Carrefour s’apprécie de 1.8%, Bernstein est passé de “sous-performance” à “performance en ligne” sur le titre du géant de la distribuition.

M6 gagne 1.9%. Le groupe de télévision an annoncé des résultats trimestriels en hausse mais toujours inférieurs à leur niveau d’avant la crise sanitaire. Au premier trimestre, le chiffre d’affaires consolidating a progressé de 8,7% sur un an, à 322.5 millions d’euros. Les revenus publicitaires ont crû de 5,3% sur un an, à 252,2 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant (Ebita) consolidé du groupe a atteint 67.2 millions d’euros sur les trois premiers mois de 2022, contre 64,3 millions d’euros au premier trimestre 2021.

Faurecia abandonne 3.7%. L’équipementier automobile a lancé le premier avertissement sérieux et se montre très prudent quant à l’évolution de la production automobile en 2022. Il suspend le paiement du dividende et reporte son augmentation de capital.

Orpea lâche 6.1%. Le gestionnaire d’Ephads an annoncé la publication des premiers résultats des audits externes indépendants et le report de la présentation de ses résultats annuels, en cours d’audit, au 13 mai.


Leave a Comment