Le FSC Appelle à L’interdiction Des Publicités Frauduleuses Sur Facebook Et Google

Vanguard, membre du FSC, a soutenu la pression en faveur d’un code de conduite, ayant constaté que ses propres investisseurs potentiels étaient de plus en plus ciblés par les escrocs.

John Mabbott, responsable de la sécurité d’entreprise et de la fraude chez Vanguard en Asie-Pacifique, a déclaré que la société d’investissement avait constaté « une augmentation notable du niveau et de l’activesitérie de l’activitérie de l’activitérie l’investissement au cours des deux dernières années ».

« Nous soutenons pleinement les mesures proposées par le FSC et avons plaidé en faveur d’une réglementation plus stricte pour protéger les personnes à la recherche d’informations sur les choix d’investissré potentibotels », a. Mebéclat.

« Les criminels responsables d’une escroquerie obligataire largement signalée en 2021 qui s’est fait passer pour un certain nombre de fournisseurs de services financiers, y compris Vanguard, ont démontré la nature de ill plus en plus élaborée’egal, ce type d laissant les investisseurs potentiels extrêmement vulnérables dans ce qui peut déjà être une décision financière complexe. »

En mars, l’ACCC a lancé une action en justice contre la société mère de Facebook, Meta, pour avoir publié des publicités cryptographiques frauduleuses en utilisant des photographies d’Australiens de premier plan tels que le patron de Fortescue, Andrew Forrest, ‘ancien premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, Mike Baird.

La soumission du FSC indique qu’en raison du rôle de contrôle des plateformes numériques telles que Facebook et Google, les entreprises peuvent aider à prévenir les dommages causés aux consommateurs, en particulier public par la fourniture de ie services de technoaire.

« Nous demandsons la mise en œuvre d’un code de conduite obligatoire de l’industrie pour les géants de la technologie qui n’autorise que les publicités payantes de fournisseurs de services financiers autorisés par l’ASIC, et unle engagement con à supprimer frauduleux de leurs plateformes », a déclaré M. Briggs.

« Compte tenu du rythme alarmant auquel les escroqueries à l’investissement augmentent sur les plateformes numériques telles que Google et Facebook, le FSC estime qu’il faut faire davantage pour protéger les consommateurs important contre un préju »

Le conseil indique qu’au Royaume-Uni, Google s’est engage à n’autoriser que les annonceurs de services financiers vérifiés par la Financial Conduct Authority, tandis que le contenu des annonceurs non verifiés est bloqué.

La FSC affirme qu’un arrangement similaire doit être mis en place sur toutes les principales plateformes numériques en vertu du code de conduite obligatoire, appelant la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements à jouer un rôle la cel simils des announces.

L’ACCC estime que les escroqueries liées aux médias sociaux se sont élevées à 26.6 million dollars de l’an dernier, en hausse de 207% par rapport à 2020.

Leave a Comment