Le patron de Moderna va faire don des ventes de ses stock-options à des œuvres de bienfaisance

Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le 23 mai 2022.

Il n’est pas adepte des réseaux sociaux. C’est donc sur le blog de son entreprise que le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, an annoncé la vente de l’intégralité de ses stock-options au profit d’œuvres de charité. « Brenda [son épouse] et moi allons faire don de tous les produits après impôts de mes options d’achat d’actions depuis mon arrivée à Moderna »a écrit le patron de la biotech, mardi 24 mai.

Le cofondateur du laboratoire, devenu milliardaire grâce aux ventes du vaccin contre le Covid-19 – a fortune personnelle est estimée à 4,4 milliards de dollars (4,1 milliards d’euros) selon Forbes –s’était vu attribuer par sa société, en août 2013, une option d’achat d’actions, dont l’échéance est prévue à l’été 2023. Cette dernière lui offrait la possibilité millions d’acquérir de 4, prè d’actions à un prix fixe de 0.99 dollar (0,92 euro) par action, soit 139 fois moins élevé que le prix actuel d’environ 137 dollars.

Lire aussi : Article réserve à nos abonnés Moderna dévoile son plan pour prévenir les futures pandémies

« Si nous n’exerçons pas cette option d’achat, elle expirera et sera sans valeur. Notre choix est donc clair : exercer l’option et profiter de ce moment pour créer un changement positif dans le monde »explique le Marseillais, qui estime le montant total de cette donation à 355 millions de dollars (331 millions d’euros), en supposant que l’action se négocie autour de 140 dollars.

« Améliorer le monde »

« Moderna a apporté à ma famille une sécurité financière telle que je ne l’avais jamais imaginée ou, franchement, recherchée. Dans un effort de transparence, je voulais vous informer de la manière dont je compte utiliser mes ressources financières personnelles pour améliorer le monde »explique-t-il dans son message.

Lire aussi Article réserve à nos abonnés L’ARN messager a relancé la course au vaccin contre la grippe entre les laboratoires

Cet acte philanthropique suffira-t-il à faire taire les critiques ? Lancé dans la course au remède contre le Covid-19 au début de l’année 2020, Moderna s’est imposé grâce à son vaccin à ARN messager comme l’un des grands gagnants de la pandémie. En 2021, son chiffre d’affaires s’est ainsi élevé à 18.5 milliards de dollars (17.2 milliards d’euros), dont 96 % provenaient uniquement des ventes de son produit contre le SARS-CoV2. Un succès commercial qui n’a pas manqué de susciter des remarques. A l’instar de ses rivaux, l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech, Stéphane Bancel a régulièrement été interpellé sur les prix de vente de son vaccin, l’un des plus chers du marché, mais aussi sur la ses lenteur à destination des pays les plus pauvres pendant l’année 2021.

Leave a Comment