Le Portugal souhaite mettre en place une taxe sur les plus-values ​​les cryptomonnaies | Portugal

Le ministre portugais des Finances an annoncé qu’il souhaite mettre en place une taxe sur les plus-values ​​des devises virtuelles. Il faut dire que la législation en vigueur ne permet pas de taxer les marges obtenues avec les opérations en cryptomonnaies. Les choses sont donc sur le point de changer dans ce pays que les investisseurs en devises virtuelles surnomment “le paradis du Bitcoin.

Un nouveau regard de l’administration sur les cryptomonnaies

Le vendredi 13 mai, Fernando Medina a fait cette déclaration, et ce, en présence des membres du parlement. Bien que surprenante, cette annonce arrive dans un contexte particulier qu’il serait idéal de rappeler. En effet, les habitants du pays n’étaient pas tenus de verser une taxe sur les bénéfices réalisés grâce aux monnaies virtuelles. Il faut noter que ces dernières sont perçues actuellement comme des devises plus que comme des actifs au Portugal. D’ailleurs, sachez que c’est la raison pour laquelle les investisseurs ne subissent pas un paiement d’impôt. En ce qui concerne les sociétés, elles doivent verser une taxe comprise entre 28 et 35% sur leurs marges bénéficiaires.

Aucune date mentionnée pour le moment

Les autorités comptent sans doute prendre des mesures et instaurer un nouveau cadre en matière de devises virtuelles au Portugal. Toutefois, malgré les intentions, vous devez savoir qu’aucune date n’a été mentionnée pour la mise en place de ces politiques. Certaines données partagées par le secrétaire d’État aux affaires fiscales permettent d’avoir une idée sur la ligne directrice envisagée. Selon les informations, les autorités souhaitent imposer les gains sans pour autant s’arrêter aux bénéfices. Elles veulent éventuellement soumettre les acteurs du domaine à d’autres taxes comme le droit de timbre ou la TVA.

Une décision inspirée par d’autres nations

Il faut d’emblée souligner qu’il ya des parlementaires qui souhaitent un changement total envers les devises virtuelles. En effet, cette volonté est principalement due au fait qu’ils n’ont pas une réelle connaissance en la matière. Cependant, le ministre des Finances veut calmer le jeu et il a d’ailleurs précisé qu’il comptait prendre appui sur certaines nations. En d’autres termes, Fernando Medina déclare qu’il va s’inspirer de ces dernières pour mettre sur pied des politiques avantageuses pour le Portugal. Il annonce que de nombreux pays possèdent déjà ce système et sont en train de bâtir leurs modèles sur ce sujet.

Un impact sur l’image du pays

Plusieurs personnes se demandent si le Portugal ne va pas perdre en termes d’attractivité pour les investisseurs de cryptomonnaies. Les décisions sont compréhensibles, notamment sur le plan juridique, et elles peuvent aider à faire face au blanchiment d’argent. Cependant, il n’en demeure pas moins que ces mesures risquent de ternir l’image du pays. Elles peuvent nuire à l’attrait que la nation présente aux investisseurs de devises virtuelles. Pour rappel, les autorités allemandes ont récemment annoncé qu’elles souhaitaient détaxer toutes les cryptomonnaies possédées depuis plus de douze mois. C’est en ce moment que les dirigeants portugais affichent leurs intentions d’imposer une taxe aux investisseurs. Vous devez savoir que cela entraînerait un cadre plus structuré, mais moins avantageux. Il faudra donc attendre pour connaître les politiques adoptées de même que les taxes qui seront imposées aux acteurs.

Afficher Masquer le sommaire

Leave a Comment