Logement : Jadot veut mettre en place une assurance universelle sur les loyalists

“Nous mettrons en place une assurance universelle sur les loyers”, écrit Yannick Jadot dans ce texte, signé également par Fatima El Khili, maire-adjointe à l’urbanisme à Rouen, et Aurélien Taché, député du Val-d’Oise et co -president des Nouveaux Democrates. Ce dernier vient d’ailleurs de déposer à l’Assemblée une proposition de loi en ce sens. “Chaque propriétaire devra, comme c’est le cas avec une automobile, s’assurer contre les risques d’impayés et les obligations de caution et de garantie imposées aux locataires seront supprimées”, précise la tribune. “Ce système permettra de sécuriser les baileurs tout en évitant que le risque d’impayé repose sur le seul locataire” et “mettra fin à la compétition féroce entre locataires des centers-villes”, ajoutent. les signataire

Parmi les autres mesures sur le logement, Yannick Jadot veut construire “700,000 logements sociaux sur le quinquennat” et rénover “les 800,000 logements sociaux mal isolés, à condition qu’ils restent dans le parc social pendant 20 ans”. Le candidat écologiste entend égallement “sanctionner durement les communes qui s’entêtent à refuser leurs obligations” en matière de logements sociaux. “Au-delà des amendes infligées, la compétence de délivrance des autorisations d’urbanisme sera, dans leur cas, transférée à l’Etat le temps nécessaire à l’atteinte des quotas de la loi SRU”.

>> A lire aussi : Rénovation énergétique, aides à l’achat, squats… les premières idées des candidats à la présidenielle pour le logement

Face à la montée des prix des énergies, il veut “à court terme” élargir le chèque-énergie “à 16 millions de Français” et le “porter à 400 euros pour les plus modestes d’entre eux”. “A moyen et long terme”, il mettra en place “une politique de rénovation des logements accessible aux ménages modestes, par exemple par une avance complète du coût des travaux par les énergéticiens”. Estimant que “la réfection de patrimoines anciens ou la transformation d’immobilier de bureaux en habitation peut permettre d’accroître considérablement l’offre de logements abordables”, il veut inscrire dans la loi “des objectifs de rénovation”.

>> A lire aussi – Un million de logements cédés gratuitement… que vaut la proposition choc d’Arnaud Montebourg ?

Enfin, “l’objectif de zéro artificialisation nette d’ici à 2050 devra être tenu”, dit-il. “Les terres agricoles devront être sanctuarisées et les collectivites se voir donner les moyens de traiter les friches urbaines”. “Jamais plus, nous ne laisserons la bétonisation gagner face au vivant et les PLU bioclimatiques seront généralisés”, promet l’écologiste, qui ajoute que “chaque program neuf” sera “soumis à unobjective if space compéro-deredve” exterieurs”.

>> Notre guide complet de l’acheteur. Comment financer votre projet immobilier ? Faire son choix entre le neuf et l’ancien ? Une maison ou un appartement ?

Leave a Comment