Maif : Une assurance décès plus souple

L’assurance décès s’adapte aux vicissitudes de la vie.

Questionnaire médical allégé, droit à l’oubli, suspension des cotisations, augmentation du capital, avance des fonds… Maif fait évoluer son offre d’assurance décès Rassurcap.

La Maif annonce des évolutions importantes au sein de son contrat d’assurance décès Rassurcap. La nouvelle offre, co-construite avec les sociétaires, se veut plus flexible, plus inclusive et plus solidaire.

En mars 2021, le contrat décès de la Maif avait introduit déjà quelques nouveautés, notamment la possibilité de personnaliser les services, l’accès à un service d’écoute et conseil ou encore l’aide chess administrative dé. Ces services étaient égallement disponibles en cas de coup dur d’un membre du foyer.

Questionnaire medical allégé

La Maif a souhaité aller plus loin dans le cadre de sa raison d’être et de son statut d’entreprise à mission. Elle propose désormais un parcours de souscription simplifié avec un questionnaire médical allégé pour les personnes de moins de 40 ans qui souscrivent un contrat pour un capital allant jusqu’à 250,000 euros. Les sociétaires qui le souhaitent peuvent désormais souscrire le contrat en ligne.

Drit à l’oubli

Par ailleurs, jusqu’à 200,000 euros de capital garanti, les sociétaires ayant surmonté un cancer depuis plus de 10 ans ne sont plus obligés de le signaler dans le questionnaire médical.

Suspension des cotisations

Autre évolution majeure, le sociétaire ayant vécu le décès son conjoint lui aussi souscripteur peut suspendre le paiement des cotisations du contrat pendant 3 ans. La suspension est égallement possible en cas de perte totalale et irréversible d’autonomie du conjoint (mariés, partenaires de pacs ou concubins).

Garantie maladie grave

Parmi les autres nouveautés, les nouveaux souscripteurs au contrat peuvent bénéficier d’une garantie maladie grave. En cas de diagnostic d’une maladie grave durant la vie du contrat, le souscripteur bénéficie d’un versement d’un capital supplémentaire de 5,000 euros en une seule fois.

Augmentation du capital

Autre possibilité, les souscripteurs peuvent augmenter le capital à hauteur de 20.000 euros en une ou plusieurs fois pendant la vie du contrat, à condition de le faire avant leur 50ème anniversaire.

Avance de fonds

Enfin, il est désormais possible de débloquer une avance de fonds de 4.000 euros au conjoint, partenaire de pacs ou à toute personne désignée comme bénéficiaire du contrat à la suite du décès du souscripteur. « Cette garantie est applicable sur les adhérents déjà en stock, sous condition d’un capital minimum de 20,000 euros assuré, ainsi que sur les nouvelles souscriptions », précise la Maif dans un communiqué.

« Nous pouvons être très fiers de la co-construction de ce projet avec les sociétaires et prospects qui a transformé Rassurcap Solutions en une offre plus souple qui répond encore mieux à leurs attentes et à celles de leurs proches », déclare Hélène N’Diaye, directrice générale de Maif Vie et DGA du groupe Maif.

Leave a Comment