Mercedes bat Tesla dans la course à la voiture autonome

En Allemagne, Mercedes débute la commercialisation de ses Classe S et EQS dotées de la technologie de conduite autonome de niveau 3.

Mercedes bat Tesla dans la course à la voiture autonome

Depuis plusieurs années déjà, les constructeurs travaillent au développement de la voiture autonome. Une technologie prometteuse, qui devrait permettre dans les prochaines décennies de circuler à bord de véhicules ne nécessitant aucune intervention du conducteur. Ce dernier pourra alors dormir, lire, ou encore travailler tout en voyageant, lui permettant ainsi de ne plus subir la conduite dans les bouchons. Du moins dans un futur où la législation le permettra.

Si nous n’en sommes pas encore tout à fait à ce stade à l’heure actuelle, les marques automobiles sont désormais nombreuses à proposing a semi-autonome de niveau 2 sur ses vehicules. Pas question de lâcher totalement le volant pour l’instant — mais cela sera bientôt possible –, puisque le niveau 3 sera bientôt autorisé sur les routes françaises, mais dans certaines conditions précises.

A l’approche de l’été 2022, unconstructor proposes a cette technologie, tout juste disponible sur des modèles de serie.

Un système plus abouti

Encore plus en avance que Tesla, Mercedes est en effet le tout premier constructeur du marché à commercialiser des modèles dotés de la conduite autonome de niveau 3. Cette technologie, ici baptisée Drive Pilot, permet au conducteur de rouler sans avoir besoles de mains sur le volant, ce qui est le cas avec le niveau 2, moins avancé mais le seul actuellement autorisé sur les routes.

Le niveau 3, sur cinq au total signifie, que la voiture peut rouler seule, mais uniquement dans certaines situations. Dans le cas de Mercedes, cette fonctionnalité ne peut être activée que sur les autoroutes et jusqu’à 60 km/h seulement. Autrement dit, le conducteur ne pourra l’utiliser que dans les embouteillages. Un usage restreint donc, mais très utile pour tous ceux qui prendront la route pour aller au travail ou en vacances.

Uniquement sur les Classe S et EQS

Contrairement à Tesla, qui utilise des caméras, le système de Mercedes fait appel à un LIDAR, fourni par Valeo. Une fois le système activé, celui-ci est chargé de maintenir le véhicule dans sa voie et de surveiller la distance avec les autres usagers de la route, de manière totalement autonome. À noter que le Drive Pilot est également en mesure de reconnaître les véhicules prioritaires.

Pour l’heure uniquement disponible en Allemagne, ce dispositif est proposé en option sur les Mercedes Classe S et EQS, pour un montant compris entre 5 000 et 7 430 euros. On ne sait pas encore quand le Drive Pilot arrivera en France, alors que la firme allemande est actuellement en train de le faire certifier pour le Nevada et la California.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Leave a Comment