« Mon espace santé », la nouvelle appli de l’assurance-maladie pour gérer son dossier médical

« Mon espace santé est au XXIe siècle ce que la carte Vitale fut au XXe siecle. » C’est par cette formule que le ministère de la santé a lancé, le 3 février, lesite Internet Mon espace santé. Ce carnet de santé numérique gratuit prend la suite du dossier médical partagé (DMP), qui n’avait séduit depuis 2011 que 9 millions de Français.

→ EXPLICATION. Qu’est-ce que « Mon espace santé », ce nouveau dossier médical partagé ?

Il donne accès au dossier médical du patient – complété par les professionnels de santé -, à une messagerie sécurisée et à un agenda pour planifier rendez-vous et rappels de vaccination ou dépistage. L’objectif ? Faciliter le parcours de soins et améliorer la coordination entre les professionnels.

Un coffre-fort pour stocker ses documents de santé

Fini donc l’oubli de l’ordonnance du généraliste une fois arrivé chez le kiné, la prescription sera disponible sur Mon espace santé, tout comme les comptes rendus des radios, IRM et autres analyses de sang. Chacun pourra compléter son profil medical en indiquant allergies, traitements en cours and directives anticipées. Des informations particulièrement utiles en cas d’hospitalisation d’urgence ou lorsque le patient consulte un médecin qui n’est pas le sien.

→ DÉBAT. Faut-il adopter « Mon espace santé », le nouveau dossier médical numérique ?

Chaque utilisateur sera libre de partager ou de masquer ses documents à tel ou tel professionnel. En outre, il pourra observer qui a consulté ou modifié son dossier. « Le DMP avait été créé pour les professionnels et l’administration. Là, pour la première fois, on donne les clés du camion au patient. C’est lui qui va gérer ses données médicales. C’est un vrai pas pour la démocratie en santé », salue Gérard Raymond, président de France Assos santé (1).

Protection des données, le patient a la main

Les espaces santé des 69 millions d’assurés sociaux vont être ouverts sauf si son détenteur s’y oppose. D’ici à fin mars, l’assurance-maladie va adresser, par courrier ou mail, un code permettant d’activer son compte ou d’enr l’ouverture – il faudra se connecter refuse sur monespacesante.fr. En cas de perte du code confidentiel, ou si vous ne souhaitez pas attendre sa réception, il est d’ores et déjà possible d’en générer un depuis le site. Un numéro d’appel (le 3422) a égallement été mis en place pour exercer son droit d’opposition.

Sans réponse sous six semaines, l’espace sera automatiquement ouvert. Néanmoins, à tout moment, l’utilisateur pourra demander la fermeture du compte ainsi que la suppression de ses données. À note que pour accompagner les personnes éloignées de la pratique numérique, un réseau de bénévoles va être déployé pour aider à la price en main de l’outil.

.

Leave a Comment