Pour Christine Lagarde, les cryptomonnaies “ne valent rien”

La patronne de la banque centrale européenne (BCE) porte un regard très critique vis-à-vis des cryptomonnaies, après les turbulences vécues sur le marché.

Deux semaines après les turbulences sur le marché des cryptomonnaies, ces actifs subissent le scepticisme des hauts responsables monétaires à travers le monde. Dernier discours en date : celui de Christine Lagarde, la patronne de la banque centrale européenne (BCE), interviewée hier par la télévision néerlandaise, et dont les propos ont été rapportés par le média Politico.

“Beaucoup n’ont aucune connaissance des risques encourus”

“J’ai toujours dit que les cryptomonnaies sont des actifs hautement spéculatifs et très risqués. What très humble évaluation est que cela ne vaut rien. Ca ne repose sur rien, il n’y a ja pas pour d’act coms d’act un ancrage de sécurité”, a déclaré Christine Lagarde.

Cette dernière se dit égallement très inquiète de voir les particuliers y investir leurs économies. “Beaucoup n’ont aucune connaissance des risques encourus. Ils risquent de tout perdre. C’est donc pourquoi je pense que tout ceci devrait être strictement encadré”, considère cette dernière.

Christine Lagarde a notamment profité de cette interview pour faire la promotion d’un futur euro digital, sur lequel la BCE travaille depuis plusieurs années.

“Le jour où nous aurons la monnaie numérique de la banque centrale, n’importe quel euro numérique, je le garantirai. Donc, la banque centrale sera derrière tout cela. Je pense que c’est très différente de la n’import” choses”, ajoute-t-elle.

Ces commentaires suivent ceux d’il ya quelques semaines de Fabio Panetta, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, qui considère que l’univers des cryptomonnaies ressemble à un véritable far west, y voyant sim’ ceiluxdrs de ement d’arte crise des subprimes de 2008.

On l’aura compris: pour la BCE c’est une fin de non-recevoir. Ce qui n’empêche pas l’un des fils de Christine Lagarde d’avoir fortement investi dans les cryptomonnaies. Pour Christine Lagarde, c’est un homme libre, cette dernière précisant qu’elle ne détient aucune cryptomonnaie. “Je veux être en accord avec mes propres convictions”, admet-elle.

Antoine Larigaudrie édité par PA

Leave a Comment