Pourquoi 1,6 million d’Américains vont recevoir 400 dollars de la part de Facebook

Facebook a commencé à verser $397 à près de 1,6 million d’utilisateurs du réseau social dans l’État US de l’Illinois. Il s’agit d’une compensation financière liée à un recours collectif contre l’outil Face Recognition.

C’est Noël avant l’heure dans l’Illinois, État du Midwest aux États-Unis qui compte plus de 12 million d’habitants. Plus d’un dixième d’entre eux, soit environ 1,6 million d’âmes, vont recevoir dans les prochains jours un virement de 397 $ (377 €). Certains internautes, surpris de voir cette somme apparaître sur leur compte en banque, ont posté des captures d’écran sur les réseaux sociaux. Il faut dire que la genèse de l’affaire remonte à 2015 et que certains d’entre eux ont probablement oublié leur litige avec la firme de Mark Zuckerberg.

En effet, cette somme versée à ce million et demi de victimes est le fruit d’une bataille juridique gagnée contre le système de reconnaissance faciale Face Recognition. Ce logiciel, utilisé par Facebook un peu partout dans le monde — et en France —, se chargeait de reconnaître les visages de vos contacts et de suggérer qu’ils soient tagués sur la publication. Problème : Facebook ne demandait pas vraiment de consentement pour collecter et analyser ces données. Le géant des réseaux sociaux a ainsi mis fin aux missions de Face Recognition en 2019, probablement afin de ne pas risquer d’autres démêlées judiciaires.

Une fact total de 650 millions de dollars

En 2015, un recours collectif regroupant 1,6 million de personnes avait été déposé pour la première fois dans l’Illinois, accusant Facebook d’avoir enfreint une loi sur la confidentialité qui interdit aux entreprises de collecter des données données biométriques les informs sans . Ce recours a fini par attterrir sur le bureau d’un juge et a été certifié malgré les tentatives désespérées de Facebook pour enterrer l’affaire. Facebook a finalement accepté de régler la somme de 550 millions de dollars pour éviter un procès, somme qui a été réévaluée ultérieurement à 650 millions de dollars.

Si cette affaire ne concerne que l’Illinois, c’est que cette État US possède une loi visiblement très solide sur la confidentialité des informations biométriques, adoptée en 2008 et qui permet aux consommateurs de poursuivre les entreprises pouré de la le. Des poursuites rendues possibles dès lors que sont impliquées des données telles que les empreintes digitales, les scans de la rétine ou la reconnaissance faciale.

Leave a Comment