Ryad Mezzour: “Les exportations automobiles dépasseront les 100 MMDH en 2022”

L’ensemble des exportations connaissent, selon le ministre de l’Industrie et du commerce, une remarquable évolution. « En huit ans, l’évolution des exportations globales est exceptionnelle. On passe de 160 MMDH (milliards de dirhams) à 280 MMDH en 2019 ; puis à près de 330 MMDH en 2021. Le creux de 2020, on l’oublie », a déclaré Ryad Mezzour.

Invité par l’Association pour le progrès des dirigeants (APD) pour discuter des nouvelles orientations de la politique industrielle au Maroc, le ministre a décortiqué le chemin parcouru par le Royaume dans ce domaine, ainsi que mé l’aubaine final the pays.

L’exemple de l’automobile est bien évidemment présent. Un secteur dans lequel le Maroc affiche désormais la troisième meilleure compétitivité au monde après l’Inde et la Chine. Le taux d’intégration y est de 65%. L’objectif est d’atteindre 80%. « On y travaille tous les jours », an assuré le ministre.

En termes d’exportation, le ministre ajoute que « l’automobile aujourd’hui, c’est 80 MMDH. Le secteur finira certainement à plus de 105 MMDH en 2022. Cela évolue de manière incroyable ».

« En termes de volume, le Maroc est le premier exportateur de voitures vers l’Union européenne devant la Chine, la Corée, le Japon, la Turquie… La voiture la plus vendue en Europe est fabriquée au Maroc », at-il poursuivi.

Ryad Mezzour a égallement cité l’aeronautique. Ce secteur, fortement touché pendant la pandémie, s’est remis de ces impacts et poursuit son évolution. Le Maroc affiche de grandes ambitions. « L’intégration an atteint 40%. Cela veut dire que 40% des pièces d’un avion sont faites ici. L’objectif est de porter ce taux à 50% à court terme », affirme-t-il.

« On commencement à sortir des bouts de fuselage. Quand on fabrique des moteurs, ce n’est pas visible même s’il faut de la précision, de la dextérité… Mais lorsque l’on produit 6 à 12 mètres de fuselage, là ça commence à impressionner les gens. C’est fait, et nous allons bientôt pouvoir le montrer dans l’avion le plus vendu au monde. »

« Les bons de commandes sont pleins ; c’est parce que nous sommes les seuls dans cette région à pouvoir répondre à la demande », an encore déclaré Ryad Mezzour.

Leave a Comment