Selon une étude: Pourquoi faut-il cesser d’acheter des carlins?

Public

L’étude fait grand bruit au Royaume-Uni depuis une semaine: des experts appellent à cesser d’acheter des carlins, race confrontée à “une vie de souffrance”.

Four year-old pug, Travis poses with his owner outside a pop-up Pug Cafe in Brick Lane, east London on October 27, 2017. - Pugs are the new fashion must-have in Britain, with owners, in love with their saggy faces and big eyes, even taking them for cocktails and afternoon tea in Pug-dedicated cafes.  (Photo by Daniel LEAL / AFP) / TO GO WITH AFP STORY 'Britain-trend-animals-cafe' by Pauline FROISSART

Très populaires, ces chiens au tempérament sympathique ont de graves problèmes de santé.

AFP

Leurs grands yeux ébahis et leurs petits plis potelés feraient fondre n’importe quel amoureux des chiens: le carlin est devenu une mascotte pour bon nombre d’entre eux. Au Royaume Uni, entre 2005 et 2017, leurs inscriptions au Kennel Club – plus grande organization canine du pays – ont été multipliées par cinq. Une mauvaise chose selon une étude du Royal Veterinary College publiée la semaine dernière.

AFP

Le Dr Dan O’Neill, maître de conférences en épidémiologie des animaux de compagnie, qui a étudié plus de 16 000 carlins en Grande-Bretagne, a “dressé une liste des fonctions corporelles essentielles que toutacit comp chien de devra long” vie et celles-ci sont très basiques», comme cligner des yeux ou dormir sans avoir à se réveiller pour respirer. «Les carlins n’ont tout simplement pas ces fonctions de base».

«Caprices»

Cette race est en effet 50 fois plus expposée au syndrome obstructif respiratoire des brachycéphales – une maladie respiratoire – que les autres. Sur 40 problèmes de santé courants chez les chiens, la race présente un risque accru pour 23 d’entre eux, notamment un risque 13 fois plus élevé d’ulcères oculaires ou encore un risque 11 fois plus élevé de dermatites des cuts. Les carlins sont également plus fréquemment obèses.

AFP

«Il est temps maintenant que nous nous concentrions sur la santé du chien plutôt que sur les caprices du proprietaire lorsque nous choisissons le type de chien à posséder», a déclaré l’expert à la BBC. «Ils leur infligent une vie de souffrance».

(mc)

Leave a Comment