Serie A : l’AC Milan domine l’Atalanta et se rapproche du Scudetto

Mission réussie pour les coéquipiers de Mike Maignan. L’AC Milan recevait l’Atalanta ce dimanche après-midi dans un San Siro bouillant. Longtemps sans solutions, les Rossoneri l’ont emporté 2-0 et mettent la pression au voisin intériste, repoussé à cinq points au classement de Serie A. Les Nerazzurri devront s’imposer à Cagliari dans la soirée (20h45 offrir pourne) titre de champion d’Italie à son rival.

La première période de Milan n’était pas franchement rassurante les supporters locaux. Malgré une bonne entame, la précision n’était pas au rendez-vous. Pourtant, les Rossoneri étaient offensifs, au contraire de joueurs de l’Atalanta bien regroupés.

Une tâche défensive parfaitement remplie by Luis Muriel, très bas. En panne dans la construction courte, Milan essayait les longs ballons, avec dans le rôle du pivot Olivier Giroud, chargé de contrôler les longs ballons de Mike Maignan. Une tâche bien difficile au milieu de Djimsiti (1,90m), Palomino (1,88m) et De Roon (1,85m).

Olivier Giroud, ici au duel avec Berat Ridvan Djimsiti.  (Maurizio Borsari/aflo)

Olivier Giroud, ici au duel avec Berat Ridvan Djimsiti. (Maurizio Borsari/aflo)

Jamais les Milanais n’ont réellement inquiété la défense adverse en 45 minutes. Seule une frappe manquée de Rafael Leao est venue faire trembler un San Siro bouillant. Mais comme souvent cette saison, l’attaquant portugais a débloqué la situation, d’une frappe puissante entre les jambes de Musso (57e).

Théo pour ruiner les espoirs de Bergame

Un but pour réveiller les visiteurs. L’Atalanta a attendu la 61e minute pour se créer sa première vraie occasion. Duvan Zapata s’est retourné face au but, mais son ballon a fui le cadre, ce qui a soulagé un stade craintif. Un sentimental créé par le scénario d’une rencontre qui tournait à l’avantage de Bergame.

Jusque-là en difficulté, les hommes de Gian Piero Gasperini ont mis le pied sur le ballon, multipliant les occasions. Zapata s’est offered la balle d’égalisation en sautant plus haut que tout le monde sur un corner, mais a trop croisé sa tête.

Davan Zapata, devant Sandro Tonali.  (Alberto Mariani/sync)

Davan Zapata, devant Sandro Tonali. (Alberto Mariani/sync)

Une situation pas au goût de Theo Hernandez. Après une récupération devant sa surface, le Français s’est lancé dans une course folle. Ni les milieux, ni les défenseurs adverses n’ont pu arrêter le latéral, qui a conclu d’une superbe frappe croisée après un rush de 92 mètres, accompagné de plusieurs crochets (75e).

Un deuxième but tueur pour Bergame, incapable de se remettre dans le match. Et un soulagement pour tout un club, à un pas du titre. A un point plus précisément, puisque l’AC Milan pourra se contenter d’un nul du côté de Sassuolo dimanche prochain.

.

Leave a Comment