Terra (LUNA) et son stablecoin UST victimes d’une manipulation machiavélique ?

Comploteurs ou complotistes ? – La poussière de l’explosion nucléaire qu’ont subie Terra (LUNA) et son stablecoin UST est encore bien loin d’être retombée. les spéculations vont déja bon train sur commentvoire même qui, est responsable du désastre. Essays de decorle plus objectivement possible, les premiers éléments de cette catastrophe en chaîne.

D’abord, les faits : depuis la nuit du 9 au 10 mai 2022, le stablecoin TerraUSD (UST) du projet Terra a prompt perdu son indexation sur le dollar americain. Il est même descendu aussi bas que 0,30 dollaret, bien qu’un peu remonté (0,50 dollar au moment d’écrire), il n’a toujours pas retrouvé sa parité avec la monnaie étasunienne.

Le constat est encore plus dramatique du côté du token LUNAqui s’est écroulé de 63 dollars avant le début du désastre le 9 mai, à moins de 5 centimes de dollar. Passé l’effroi, certains se demandent comment une telle chose a pu se passer. Le trader et analyste Onchain Wizard sur Twitter présente de premiers indices (attention, certains sont de la pure spéculation) :

« Comment gagner plus de 800 millions de dollars en cryptomonnaie en attaquant l’ancien 3ème plus grand stablecoin, à la façon de [George] Soros. Tout le monde parle de l’attaque de $UST en ce moment, y compris Janet Yellen. Mais personne ne parle de combien d’argent l’attaquant a gagné (ou à quel point c’était brillant). (…) »

L'UST victime d'une attaque à la Soros ?
Compte Twitter @OnChainWizard

>> Besoin de sérénité après la tempête ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié)<<

800 de millions dollars dans les poches du « destructeur » de l’UST et du LUNA ?

Dans ce fil Twitter, notre spéculateur pense qu’un attaquant a profité d’une baisse de liquidé programmée (pour un changement de pool d’échange). Tout d’abord, l’attaquant aurait alors drainé encore plus cette liquidité pour ensuite revendre en masse ses UST sur Binance.

Vient alors le double effet kiss kool. Pendant que le « méchant » supposé bradait ses UST, la Luna Foundation Guard (LFG) devait vendre ses bitcoins pour tenter de remonter la pente du dollar pour son stablecoin. Après ça, la cascade de paniques diverses a pu s’enchaîner : liquidations de positions à effet de levier, bloc des retraits d’UST par les crypto-bourses augmentant l’effet bank run,…

La cascade infernale qui a entraîné la chute de l'UST.
Compte Twitter @OnChainWizard

À la fin de son déroulé d’hypothèses, l’analyste estime que « l’attaquant » aurait pu se faire dans les 815 million dollars de bénéfices avec cette opération. Un plan mûrement concocté, qui rapelle effectivement un peu quand George Soros a fait sauter la Banque d’Angleterre en 1992.

Les rumeurs sont lâchées : « Blackrock », « Citadel », « Gemini », tout y passe !

Si des éléments sur comment l’écroulement de l’UST (et du LUNA) commencent à peine à s’imbriquer (très lentement, façon puzzle pour le moment), les spéculations sur « qui » sont encore plus du domaine de rumeurs de couloirs.

Une de ces rumeurs folles voudrait que ce soit, tenez-vous bien, les fonds géants Blackrock et Citadel qui aurait perpétré ce vilain le coup. Cela, avec l’aide de Geminiqui leur aurait prêté 100 000 bitcoinsvoire même 300 000 BTC dans certain versions de cette rumeur !

Out le démenti rapide de Gemini sur Twitter – affirmant qu’ils n’ont jamais fait de tels prêts — un ancien trader de Goldman Sachs, Max Boonenexplique que la chose aurait eu a priori peu d’intérêt pour les deux grands fonds institutionnels.

« A) Blackstone est une société de capital-investissement opérant sous un mandat spécifique de ses investisseurs. L’achat de bitcoins ne fait pas partie de ce mandat, sans parler d’essayer de tuer Terra. De plus, si le trade tourne mal, ils seront poursuivis ; si le trade fonctionne, ils seront payés qu’un tout petit peu plus. (…)
B) (…) Citadel est plus flexible. Mais 300 000 BTC, c’est 10 milliards de dollars. Citadel n’a pas autant de liquidités, le fonds est connu pour avoir un bilan efficace. Ils auraient été obligés lever des fonds ou mobiliser d’autres actifs. »

Pas de complots contre l'UST ?
Compte Twitter @maxboonen

En résumé, il est encore bien troop tôt pour savoir si ce panic sell massif et dantesque de l’UST a été initié par des manipulations volontaires (imaginables), et encore plus pour savoir par qui (pures spéculations). Espérons seulement pour le moment que cela n’est pas des conséquences trop graves par ricochetscomme cela a failli être le cas avec le stablecoin USDT de Tether. Car lui aussi, dans la panique, a perdu brièvement son indexation sur le dollar.

Vous êtes désormais vaccinés contre l’UST car cet événement vous a bien refroidi ? Pour découvrir d’autres stablecoins, inscrivez-vous sur BinanceLA référence absolue du secteur (lien affilié).

Leave a Comment