Test Tefal Plancha Booster : une option abordable pour les amateurs de viaande grillée

Note de la response: 3 sur 5

Commodité d’emploi

La Plancha Booster peut être utilisée à table, mais elle prend un peu de place avec son imposant bloc d’alimentation à connecter dans le prolongement de la plaque déjà relativement longue. Il faut en outre prévoir une rallonge électrique puisque son câble est, à l’inverse, un peu court (1,20 m). Comme sur la Colormania XL, la plaque repose sur une base en plastique, mais Tefal proposes ici un coloris noir beaucoup plus sobre.

Tefal Plancha Booster

La tefal Plancha Vooster est longue, très longue.

Tefal Plancha Booster

Le bloc électrique accueille aussi le panneau de commande.

La plaque en question of free une surface de cuisson de 50 x 26 cm avec une “booster zone” sur la moitié droite. Celle-ci permet de profiter d’un surplus de puissance grâce à une résistance dédiée pour cuire des viandes épaisses. Elle s’active et se désactive à l’aide d’un simple bouton, tandis qu’un variateur gradué de 1 à 6 permet d’ajuster la puissance pour l’ensemble de la plaque.

Malgré l’emploi d’un revêtement anti-adhésif, la “booster zone” nous a permis d’obtenir une belle coloration sur une entrecôte. Ce n’est toutefois pas comparable avec ce que l’on peut obir sur une plaque en inox comme celle de la Plancha Pro de Lagrange, et l’on aurait tout de même préféré trouver des zones de cuisson réellement indépendantes pour vari avec chacune, comme sur la Riviera & Bar QPL665. Certains modèles, à l’image de la Plancha Saveur double de Krampouz, proposent me des thermostats permettant de sélectionner une température pour chaque zone.

Tefal Plancha Booster

La Plancha Booster sait aussi cuire des légumes.

La Plancha Booster n’inclut pas de réel témoin de chauffe. L’indicateur lumineux au-dessus du variateur s’allume dès lors qu’elle est branchée et la commande Booster en inclut un autre pour indiquer qu’elle est activée, mais aucun n’indique l’état de la résistance. Pour savoir lorsque la plaque est chaude, Tefal y intègre néanmoins son fameux indicateur Thermospot: une pastille dont les motifs s’effacent à partir d’une certaine température.

Grâce au revêtement anti-adhésif, les aliments n’accrochent pas à la plaque durant la cuisson. Il n’est donc pas nécessaire d’ajouter de la matière grasse, mais il faudra en contrepartie veiller à n’utiliser que des ustensiles en bois ou en plastique afin de le préserver. Si toutefois de la matière grasse est utilisée, ou simplement si les aliments rendent de l’eau ou du jus, des petites ouvertures sont prévues pour permettre aux liquides de couler hors de la plaque. Un large bac de récupération est prévu en dessous, et la plaque est légèrement inclinée pour faciliter l’écoulement.

Tefal Plancha Booster

Le bac de récupération.

Il est en revanche à noter que Tefal n’inclut pas de rebord anti-projections. Cela permet certes à tous les convives d’accéder facilement à la plaque si l’appareil est utilisé en center de table, mais il vaut donc mieux ajouter une protection. S’il est préférable d’opter pour une protection résistant à la chaleur, nous n’avons pas constaté de chauffe excessive sous l’appareil. Le tour peut en revanche chauffer, mais pas autant que celui du Lono Grill et Plancha.

Lorsqu’elle n’est pas utilisée, la Plancha Booster peut être rangée assez facilement en retirant le cordon d’alimentation. Notez qu’il n’est pas possible de la laisser dehors sans abri, puisqu’elle n’est pas résistante aux intempéries, contrairement à la Plancha Pro de Lagrange, par exemple. Tefal déconseille même son utilisation en extérieur.

Note de la response: 3 sur 5

Facilité d’entretien

La Plancha Booster doit être nettoyée après chaque utilisation. L’opération se fait après refroidissement complet de l’appareil, pour éviter de se brûler bien sûr, mais aussi parce que les revêtements anti-adhésifs supportent mal les chocs thermiques. Il est donc préférable d’éviter de déglacer pour décoller les résidus, contrairement à ce que l’on peut le faire sur une plaque en inox.

Tefal Plancha Booster

Toujours afin de préserver ce revêtement, il est égallement déconseillé d’utiliser une éponge abrasive, mais il permet aussi de ne pas avoir à trop frotter pour eliminer les résidus. Une simple éponge avec de l’eau et du liquide vaisselle suffisent donc à nettoyer la plaque à la main. Il est égallement possible de la passer entièrement sous l’eau dans l’évier, mais, puisqu’elle n’est pas amovible, la plaque doit être prize avec la base et l’ensemble peut être difficile à manipuler. On peut égallement passer le tout au lave-vaisselle, mais les dimensions sont là encore contraignantes.

Bien sûr, l’appareil doit être débranché et son variateur retiré avant d’être nettoyé, et il faut égallement penser à retirer le bac récupérateur de jus avant de le déplacer. Celui-ci s’extrait comme un tiroir. Il peut ensuite être nettoyé à la main ou au lave-vaisselle.

Note de la response: 3 sur 5

Cuisson

La Plancha Booster est équipée d’une résistance de 2200 W et d’un variateur de puissance gradué de 1 à 6, avec des crans intermédiaires pour d’ajuster la puissance plus finement encore.

Avant d’utiliser l’appareil, un préchauffage s’impose. Il est pour ce faire conseillé de le régler sur la puissance maximale et d’attendre. La Plancha Booster n’est pas particulièrement rapide, mais loin d’être aussi lente que la Plancha Pro de Lagrange et la Plancha Saveur double de Krampouz avec leur épaisse plaque en inox. Au bout de 3 min 35 s, la plaque a atteint la température de référence définie pour nos tests, à savoir 230 °C. Il est toutefois préférable de laisser la Plancha Booster préchauffer plus longtemps puisqu’elle a fini par monter à 310 °C. La température redescend ensuite et reste à des niveaux plus raisonnables.

Température maximale relevée à la surface de la Tefal Plancha Booster.

Température maximale relevée à la surface de la Tefal Plancha Booster.

Nous avons d’ailleurs pu la laisser sur la puissance 6 pour poursuivre nos mesures, puisque c’est finalement celle qui permet d’approcher au plus des 230 °C après le préchauffage. Force est néanmoins de reconnaître qu’approcher est un bien grand mot pour la Plancha Booster. Comme toutes les planchas, elle alterne des phases de chauffe et de pause pour stabiliser la température, mais celles-ci sont trop longues et la plaque trop fine pour retenir la chaleur. En résultent des variations de plus ou moins 100 °C selon le point de mesure choisi sur la plaque, ce qui risque de ralentir la cuisson des aliments.

Variations de température à la surface de la Tefal Plancha Booster.

Variations de température à la surface de la Tefal Plancha Booster.

C’est d’ailleurs un problème assez commun chez Tefal: toutes les planchas de la marque que nous avons testées jusqu’ici peinent à stableiser la température. Peut-être ferait-elle bien de s’inspirer un peu de WMF, égallement dans le groupe Seb et à l’origine du Lono Grill et Plancha qui ne laisse pas la température chuter de plus de 50 °C.

Du côté de l’homogénéité, ce n’est pas vraiment glorieux non plus. Nous avons relevé jusqu’à 80 °C d’écart sur la surface de cuisson durant les phases de chauffe. Et la résistance principale se contente de suivre le bord de la plaque sans passer par le centre. En activant le booster, l’homogénéité s’améliore sur la moitié droite puisqu’une seconde résistance s’allume au center de la zone, mais il devient alors impossible d’y cuire des aliments trop fragiles puisque la température plus température’

La température devient plus homogène dès lors que la Plancha Booster arrête de chauffer, mais comme indiqué plus haut, elle peut alors baisser de 100 °C et ralentir la cuisson des aliments.

Écarts de température à la surface de la plaque, pendant et après la chauffe.

Écarts de température à la surface de la plaque, pendant et après la chauffe.

Leave a Comment