Un chat sauvage tue des faons dans un élevage à Saint-André : il ne reste plus qu’une petite miraculée

Deux faons ont été massacrés dans un élevage de Saint-André, les pattes dévorées par un chat sauvage. Dans la portée de nouveaux nés, il ne reste plus qu’une petite survivante.

Seule survivante de la portée, la petite faon miraculée doit être isolée pour ne pas se faire attaquer. C’est ce matin que Jean Daniel Vee a découvert deux faons morts, les pieds déchiquetés.

Un chat tueur

Venant tout juste de naître, les deux petits faons n’ont pas survécus à l’attaque. Souvent confronté aux problèmes des animaux errants, Jean Daniel a pourtant plusieurs protections pour pâlier à ce genre de problèmes : “On essaye de faire en sorte que les animaux soient protégésexplique l’éleveur, on a monté des murs qui font 3 mètres de hauteur par endroit, la c’est pas une attaque de chien. On ne s’attendait pas que ce soit un chat”.

Il rajoute : “On sait que des fois il ya des chats qui attaquent nos poules ou nos petits oiseaux mais là, venir manger les cerfs comme ça, on ne s’y attendait pas et on est vraiment surpris et attristés”.

L’éleveur veut avant tout sensibiliser sur l’errance animale et se dit favorable à une diminution du coût de la stérilisation, pour que ce genre d’attaque ne se produise plus.

Patrick Rivière.

.

Leave a Comment