un chien sauvé in extremis

block

Reserve aux abonnes

À Rezé, alors qu’elle promenait son chien dans un bois près du quartier de la Blordière, Valentine a sauvé in extremis son labrador noir coincé dans un collet sans arrêtoir. L’antenne locale des chasseurs a été alertée.

À Rezé, dans un bois, Valentine a retrouvé plusieurs collets non homologués le long d'une clôture d'un center accueillant des handicapés.

À Rezé, dans un bois, Valentine a retrouvé plusieurs collets non homologués le long d’une clôture d’un center accueillant des handicapés. | PHOTO PO-OLIVIER LANRIVAIN


  • À Rezé, dans un bois, Valentine a retrouvé plusieurs collets non homologués le long d’une clôture d’un centre accueillant des handicapés.
    À Rezé, dans un bois, Valentine a retrouvé plusieurs collets non homologués le long d’une clôture d’un centre accueillant des handicapés. | PHOTO PO-OLIVIER LANRIVAIN

Lhasa et Jack détalent à toute vitesse dans le bois. Des hautes herbes bordent le sentier apprécié des promeneurs de chiens. C’est un endroit où l’on peut lâcher nos chiens car il n’y a pas de route​, glisse Valentine. Chaque semaine, cette trentenaire a l’habitude d’emmener son épagneul breton et son labrador se défouler dans cet espace coincé entre la Blordière et la rue des Carterons, à Rezé. Il y a quatre jours, ce terrain de jeu s’est transformé en cauchemar. Valentine perd de vue Lhasa. Son labrador noir s’enfonce au milieu d’un tas de ronce à proximité de la clôture d’un centre d’accueil pour handicapés.

« J’ai cru qu’il se faisait bouffer par un sanglier »

Quand soudain : Je l’ai entendu hurler, j’ai cru qu’il se faisait bouffer par…

Acte de braconnage repéré dans la banlieue de Nantes : un chien sauvé in extremis

Il vous reste 80% de cet article à lire.

cadenas-ferme Debloquez tous les articles

1re semaine offerte

Annulable à tout moment

S’abonner pour lire la suite

Leave a Comment