Un chiot volé retrouvé grâce à la solidarité paimpolaise – Paimpol



Cette Paimpolaise, qui vit au center-ville, est à la fois choquée et en colère. Dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 mai 2022, son chiot de trois mois et demi, baptisé Léon, lui a été dérobé dans sa cour fermée par un portail coulissant. Elle a vécu un samedi matin « traumatisant », selon ses dires. Mais, grâce aux nombreux signalements des Paimpolais et la célérité des gendarmes, son staffie (staffordshire bull-terrier) lui a été restitué, samedi, vers l’heure du déjeuner. « C’est un chien très sociable avec les enfants et les autres congénères. À trois mois, il va vers tout le monde », spécifie sa maîtresse depuis à peine deux mois.

Sous traitement médical, pour ingestion de « Mort-aux-rats »

D’emblée, celle-ci déclare : « Cela a été une sacrée histoire ! ». Elle pense qu’il a pu lui être volé le vendredi soir. At-il été repéré par le couple de voleurs ? Ce dernier voulait-il garder ou revendre ce chien de race? Une enquête de gendarmerie est en cours ; la proprietaire de l’animal a déposé plainte à la brigade de Paimpol, qui n’a pas souhaité communiquer.

La trentenaire était inquiète à plus d’un titre ; son toutou était sous traitement médical journalier. « Il ya quelques jours chez mes parents, il a ingéré de la « Mort-aux-rats». Mon vétérinaire lui a donné un traitement lourd d’un mois », explique-t-elle.

Léon Volé et récupéré
Léon était sous un traitement d’un mois, après avoir ingéré accidentellement de la « Mort-aux-rats ». Ce vol aurait pu avoir des conséquences graves, explique sa maîtresse paimpolaise. (Propriétaire de Léon)

« Il regarde tout le temps si je suis là »

« Je ne pensais pas le retrouver », poursuit-elle, mais c’était sans compter la solidarité de nombreux Paimpolais, abonnés à la page Facebook « T’es de Paimpol si». Samidi matin, son frère a retrouvé les voleurs dans les rues de la cité des Islandais côté du Quinic… « Les gens les ont vus aussi sur le port, au supermarché et me l’ont signalé », relate-t-elle, très reconna à l’égard des Paimpolais et des gendarmes. « En deux heures, la gendarmerie a retrouvé les voleurs et a récupéré mon chien qui est pucé. Franchement, super !, commente-t-elle. Je les remercie ».

Et comment Léon a vécu tout ça ? « Il ne veut plus sortir. Il regarde tout le temps si je suis la, relate la victime du vol. Il lui faudra quelques jours pour s’en remettre». Tout comme sa maîtresse, qui espère des poursuites.

Leave a Comment