Variole du singe: en quoi consiste la “stratégie vaccinale réactive” recommandée par la Haute autorité de santé ?

La Haute Autorité de santé (HAS) an annoncé ce mardi 24 mai recommander de vacciner les personnes adultes ayant été en contact avec une personne contaminée par la variole du singe, y compris les professionnels de santé.

Saisie par la Direction générale de la santé (DGS) après l’apparition de cas de variole du singe (“Monkeypox”) dans plusieurs pays, et la confirmation de trois cas en France, la HAS préconise le recours exclusif auéisé vacème de gtrois , plus efficace et mieux toléré.

“La HAS recommande aujourd’hui la mise en œuvre d’une stratégie vaccinale réactive, c’est-à-dire autour d’un cas confirmé: les adults don’t le contact avec une personne infectée est considéré comme à risque les, y comp.” professionnels de santé exposés sans mesure de protection individuelle”, dit-elle dans un communiqué.

Six à seize jours d’incubation

La HAS ajoute que cette stratégie “paraît pertinente au regard des délais d’incubation de la maladie souvent compris entre 6 et 16 jours”, et au regard de la stratégie vaccinale adoptée dans les autres pays européens.

Santé Publique France a confirmé lundi dans un communiqué que trois cas de variole du singe avaient été identifiés en France, une maadie virale qui s’observait jusqu’ici surtout dans le center et l’ouest de l’Afrique.

Le virus a été découvert pour la première fois chez des singes en 1958, d’où son nom. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a précisé mardi que l’épidémie, qui intrigue les scientifiques, restait à l’heure actuelle “maîtrisable”.

Leave a Comment