Variole du singe : plusieurs cas suspects sont actuellement à l’étude en France

l’essentiel
Ce dimanche 22 mai, la direction générale de la Santé a confirmé que plusieurs cas suspects de variole du singe sont en cours d’examen en France.

Un premier cass confirmé de variole du singe a été détecté, jeudi dernier, en Ile-de-France. Il s’agit d’un homme de 29 ans sans antécédent de voyage dans un pays où circule le virus, ont précisé les autorités sanitaires. Ce dimanche 22 mai, les autorités sanitaires ont confirmé, à nos confrères de Ouest France, que plusieurs autres cas suspects de variole du singe étaient en cours d’examen en France.

Les cas pourraient s’accélérer en Europe

Des analyses sont actuellement menées pour savoir si ces personnes sont, de manière sûre, infectées par cette maladie qui se caractérise par des éruptions cutanées. Ces dernières commencent souvent par apparaître sur le visage puis s’étendent sur les autres parties du corps.

Selon un responsable régional de l’Organisation mondiale de la Santé, les cas de variole du singe pourraient s’accélérer en Europe ces prochains jours. Au moins huit pays européens ont recensé des malades, dont 20 au Royaume-Uni. “Alors que nous entrons dans la saison estivale (…) avec des rassemblements, des festivals et des soirées, je crains que la transmission s’accélère”, an affirmé le directeur de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge.

Leave a Comment