Variole du singe : un premier cas de virus monkeypox chez une femme détecté à Madrid

Cette femme est “directement liée à la chaîne de transmission des relations entre hommes”, ont annoncé les autorités sanitaires.

Alors que la variole du singe touchait pour le moment essentiellement les hommes, un premier cas chez une femme a été détecté dans la région de Madrid. Une contamination confirmée ce jeudi par un test PCR annonce l’agence de presse Europa presse, citée par Telecincos.

Cette femme estdirectement liée à la chaîne de transmission des relations entre hommes sans que l’on ne sache dans quelle mesure. Le mode de transmission n’aurait donc pas et évolué et serait toujours lié à des relations sexuelles entre hommes, comme les contaminations détectées jusqu’à présent.

A lire aussi :
Variole du singe : sexe, état de santé, cas contact… que sait-on de la première personne infectée par le virus Monkeypox en Occitanie ?

L’Espagne particulièrement touchée par le virus monkeypox

Pays occidental le plus touché par la variole du singe, l’Espagne compte actuellement 84 cas positifs, dont 65 dans la communauté de Madrid, explique Telecinco. 30 cas suspects sont actuellement en attente de résultats de tests.

C’est dans la région de la capitale espagnole que les premiers cas avaient été détectés, le foyer de contamination suspecté étant un sauna gay qui a depuis été fermé.

Le Center européen de contrôle des maladies (ECDC) a pour sa part affirmé qu’un total de 219 cas avait été recensé sur l’ensemble du globe.

A lire aussi :
Variole du singe : l’Espagne, pays le plus touché au monde, commande vaccins et médicaments contre le Monkeypox

Leave a Comment