VE : l’ID.Buzz vraiment cher, des batteries de 100 ans chez Tesla et le bonus éco en sursis

Lors de la campagne, Emmanuel Macron avait experé le souhait de ne pas décourager les clients à passer à l’électrique, sous-entendant que les bonus écologiques seraient maintenus cette année. Or depuis, plus de nouvelles : au 1er juillet, les voitures électriques de moins de 45 000 € ne pourrait écoper que de 5000 € contre 6000 jusque là. Et entre 45 000 à 60 000 €, l’aide n’est plus que de 1000€, soit pratiquement tous les véhicules un peu familiaux électriques avec une autonomie convenable. Espérons que le gouvernement revienne vite sur cette loi, et -rêvons un peu- élargisse aussi les seuils, car même la Tesla d’entrée de gamme dépasse désormais les 50 000€, direct de comme bon cones

VE : l'ID.Buzz vraiment cher, des batteries de 100 ans chez Tesla et le bonus éco en sursis

Et justement, Volkswagen vient de dévoiler les prix officiels de son ID. Buzz, le fameux Combi électrique. Il sera lancé à 56 990€ en version bien équipées, alors que le modèle utilitaire va démarrer à 47 990€ HT. Rappelons qu’en version thermique, il est proposé à 33 420€ HT ! A ce tarif, on aura droit à la version propulsion de 204CV avec une batterie de 77 kWh, la même que dans l’ID.3/ID.4 haut de gamme il reprend la plateforme technique. Mais le vrai problème concerne surtout l’autonomie : avec un cx de camion, ce Combi écolo devrait offrir un rayon d’action dépassant à peine les 300Km WLTP, soit tout juste 200Km chargé et sur autoroute. Vu le prix, pas sûr que le public cible soit réellement tenté par ce modèle : une batterie de 100kWh et une version 4×4 serait sans doute plus adaptée aux escapades hors des sentiers battus…

On reste chez Volkswagen, qui a battu un Guinness World Record avec son partenaires de batterie LG Energy Solutions qui fournit la quasi totalité des accumulateurs du groupe. Rainer Zietlow a réussi à emmener un ID.4 GTX à plus de 5800m d’altitude en Bolivie, à La Paz très exact exact. Notre objectif était de montrer à tous le potentiel de l’électromobilité en démontrant comment les véhicules électriques maintiennent leur haut niveau de performance même à des altitudes extrêmes. Contrairement au thermique, les VE ne souffrent en effet aucunement de la baisse du taux d’oxygène et conservent donc leurs performances même dans des conditions extrêmes -comme sur la Lune, au passage.

VE : l'ID.Buzz vraiment cher, des batteries de 100 ans chez Tesla et le bonus éco en sursis

Enfin, on termine avec deux petites infos chez Tesla. La première, c’est qu’en ouvrant ses SuperChargers, le constructeurs serait devenu le plus grand opérateur européen de bornes rapides (>150kW)c’est du moins ce que clame Jeroen van Tilburg, qui a le titre de Head of Supercharging in EMEA. Et même si Ionity semble pourtant en bonne posture, le nombre de bornes reste nettement plus important chez Tesla, qui déploie une dizaine de stalles en moyenne à chaque SuperCharger.

VE : l'ID.Buzz vraiment cher, des batteries de 100 ans chez Tesla et le bonus éco en sursis

Enfin, du côté des batteries, on apprend qu’un groupe de travail canadien rattaché à Tesla, qui planche sur la nouvelle génération de batteries à l’Université Dalhousie, aurait mis au point une série d’accumulateurs au Nickel, capable de tenir une centaine d’années environ ! Alors que l’avenir semblait plutôt aux batteries LFP (sans Nickel, donc), ces modèles offrent pourtant toujours une meilleure densité énergitique et potentiellement donc, une meilleure durée de vie. C’est quand-même Jeff Dahn qui le dit, l’homme fait figure de référence dans le domaine des batterie au lithium-ion.

Leave a Comment