Vitalik Buterin : Le patron d’Ethereum (ETH) n’est plus milliardaire

Le krach des cryptomonnaies a fait de nombreuses victimes parmi les investisseurs. Le patron d’Ethereum, Vitalik Buterin, en est un. Dans un tweet publié vendridi, ce dernier a avoué qu’il n’est plus milliardaire du tout.

Vitalik Butterin, le patron d'Ethereum

Le cofondateur d’Ethereum évidé de ses milliards

Vendredi dernier, Vitalik Buterin, cofondateur d’Ethereum, a posté un tweet affirmant qu’il n’est plus milliardaire en cryptomonnaies.

Traduction du tweet :

« Qu’est-il arrivé au fait que ‘parler directement aux gens’ était une vertu ? (En fait, j’apprécie particulièrement le fait qu’Elon et Jeff répondent réellement aux gens, et ne se contentent pas de crier leurs propres trucs). »

Puis, il a ajouté :

« […] je ne suis plus un milliardaire. »

Ces messages constituaient des réponses à la publication de Neoliberal indiquant que :

« Les gens ont essayé de psychanalyser les récents tweets d’Elon Musk et de Jeff Bezos. Qu’est-ce que cela signifie ? Sont-ils bien portants ? Ce n’est pas si compliqué. Les gens aiment juste poster. Les milliardaires aussi. C’est génial de s’afficher et les gens aiment le faire, surtout quand ils reçoivent beaucoup d’attention. »

Pour piqûre de rappel, l’Ether s’est vu dévalorisé à -59% sur fond de crash du marché des cryptomonnaies. Dire que le token natif de la blockchain créée en 2014 a connu un ATH d’environ 4 800 dollars en novembre 2021. Et sa capitalisation boursière a déjà atteint les 376 milliards de dollars.

Vitalik, soutenu par la communauté crypto

En guise de soutien à Buterin, sassal.eth a commenté de la sorte :

« Je vais me réveiller en étant baissier pour que l’ETH s’envole et que vous puissiez redevenir milliardaire. Je vous compends Vitalik, ne vous inquiétez pas. »

En fait, Vitalik Buterin a continué de répondre aux gens en disant ceci :

« Vous finirez par faire une erreur dans vos croyances, et (surtout si vous êtes dans la politique, mais certains autres domaines aussi) corriger cette erreur signifie reconnaître qu’une version précédente de le voustrià mêval à voustri-ative-mé. »

Toutefois, il a exhorté les believe à faire des compromis entre « ouverture d’esprit » et « passion ». Et pour rassurer qu’il ne jettera pas l’éponge, il n’a pas manqué de soutenir ouvertement sa blockchain.

« Note aux trolls : non, ethereum n’était pas une erreur. »

Les vrais accepteraient un marché bearish

Milliardaire à 28 ans, Vitalik ne craint pas la baisse des prix des cryptomonnaies. Pour lui, toute personne profondément impliquée dans ce type d’investissement accepterait un marché baissier.

D’ailleurs, Cameron Winklevoss, un investisseur en crypto et en bitcoins, partage le même avis. Son tweet du 12 mai dernier confirme cette position :

« Ce sont des jours comme celui-ci qui me font rappeler quand le bitcoin était sous les 100 dollars. Tout est question de perspective et de HODLing pour le jeu à long terme. »

Et si vous avez bien suivi les récentes nouvelles sur Cointribune, vous n’êtes pas sans savoir que TerraUSD et LUNA a connu une chute rocambolesque. Pas plus tard que le 9 mai, la blockchain et ses coins ont perdu l’équivalent de 40 milliards de dollars sur le marché en seulement quelques jours. Ce qui a fait beaucoup de malheureux et d’enragés.

Comment ça se fait qu’un stablecoin lié au dollar s’évalue-t-il d’un seul coup à 6 cents ? Il faut désormais dire « unstablecoin ».

Notons égallement que l’Ether de Vitalik Buterin est la plus grande cryptomonnaie en termes de capitalisation. Elle suit de près le « King » Bitcoin. Malheureusement, la crise des cryptos n’a pas épargné l’ETH et le BTC. La reine des crypto-devices, par exemple, a perdu la moitié de sa valeur des 6 derniers mois: de 69 000 dollars à environ 30 000 dollars.

Buterin a brulé ses SHIB

Le programmeur canadien né en Russie qu’est Vitalik Buterin fait partie des victimes très médiatisées de l’effondrement du marché des cryptomonnaies. Sa participation dans Ethereum s’évaluait auparavant à 1,5 milliard de dollars.

Il convient aussi de noter que Vitalik Buterin est un philanthropique avéré. N’a-t-il pasé envoy des SHIB et d’autres cryptomonnaies à plusieurs organisations, caritatives pendant la crise du Covid-19 ? Et comme il n’a pas caché son soutien à l’Ukraine, il a fait don de 5 millions de dollars en ETH à ce pays victime de l’invasion russe. Une belle contradiction, vous devez vous dire, mais l’humain passe avant tout chez Vitalik, le protecteur des petits investisseurs.

Récemment, il a fait part de sa volonté de rapprocher le niveau d’Ethereum à celui de Bitcoin, sans pour autant négliger le chemin à parcourir.

Si un milliardaire comme le cofondateur d’Ethereum a perdu énormément, que dire des moins nantis ? N’empêche que la remarque de Winklevoss est du genre rassurant : tabler sur le HODLing, car tout se joue sur le long terme. De quoi baisser un peu le niveau d’inquiétude des investisseurs et la grogne de ceux qui n’investissent même pas.

Source : Buniss Insider ; Bizinga

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image

Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

Leave a Comment